Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Ergothérapie

Par Alex Moroz, MD, FACP, Associate Professor and Director of Residency Training and Medical Education, Department of Rehabilitation Medicine;Director of Integrative Sports Medicine, New York University School of Medicine;Rusk Rehabilitation

L’ergothérapie a pour objectif d’améliorer les capacités d’une personne à réaliser les activités essentielles de la vie quotidienne, mais également à réaliser une activité utile ou récréative. Ces activités englobent les activités essentielles de la vie quotidienne (comme de manger, s’habiller, se baigner, faire sa toilette, aller aux toilettes et se déplacer – par exemple, d’un fauteuil aux toilettes ou au lit) et les activités plus complexes de la vie quotidienne (comme préparer des repas, utiliser un téléphone ou un ordinateur, gérer les finances ou la dose quotidienne des médicaments, faire des commissions et conduire).

Cette thérapie se concentre sur la coordination des nombreuses capacités nécessaires pour accomplir les activités même les plus élémentaires :

  • La capacité de ressentir et de se déplacer

  • La capacité de créer et de réaliser un projet

  • La capacité de vouloir réaliser l’activité et de persévérer jusqu’à son achèvement

Ces capacités peuvent être compromises de nombreuses manières.

Quels éléments peuvent faire obstacle à l’accomplissement d’une activité élémentaire ?

Capacité nécessaire

Type de capacité

Perturbations possibles

Ressentir et se déplacer

Capacité sensorimotrice

Sensation et perception diminuées

Amplitude de mouvement limitée

Faiblesse musculaire

Manque d’endurance

Mauvais équilibre

Perte de dextérité et de coordination

Créer et réaliser un projet

Capacité cognitive

Difficulté à se concentrer

Distractibilité

Perte de concentration

Défaut de jugement

Indécision

Troubles de la mémoire

Faible capacité à résoudre des problèmes

Vouloir réaliser l’activité et persévérer jusqu’à son achèvement

Psychologiques

Apathie

Dépression

Anxiété

Sentiment d’incompétence

Frustration

Manque de persévérance

Incapacité à affronter les problèmes

Un ergothérapeute peut détecter une perturbation par l’observation de la personne, par des tests spécifiques (comme des tests d’équilibre) et en parlant avec d’autres professionnels de la santé, les membres de la famille ou les soignants. Les ergothérapeutes évaluent les besoins de la personne en l’observant en train de réaliser une activité dans un environnement naturel. Ils essaient d’identifier les problèmes potentiels liés à l’environnement social et physique. Ils évaluent les risques au domicile, susceptibles d’interférer avec la capacité de la personne à réaliser une activité. Ils peuvent recommander des manières d’améliorer la sécurité à domicile. Par exemple, ils peuvent recommander d’utiliser un meilleur éclairage, de retirer les cordons électriques qui passent par des zones où les personnes circulent, ou de fixer les cordons au sol. Les thérapeutes évaluent aussi le soutien que les membres de la famille et d’autres personnes sont prêts à apporter.

Des thérapeutes spécialement formés peuvent évaluer la capacité de la personne à conduire pour déterminer s’il est nécessaire de suivre un cours de perfectionnement en conduite ( Le conducteur âgé).

Le saviez-vous ?

  • Le rôle des ergothérapeutes est d’aider les personnes à accomplir des activités quotidiennes spécifiques, devenues difficiles en raison d’un trouble ou d’une lésion.

  • De nombreux dispositifs spécialisés, comme des pinces et des ustensiles et outils à manches adaptés, sont disponibles pour aider les personnes à compenser des capacités altérées.

Les personnes souffrant de capacités altérées travaillent avec l’ergothérapeute pour déterminer les objectifs et leur ordre de priorité, et pour choisir les techniques et les activités adaptées. Par exemple, si une personne a des difficultés à manger avec ses couverts, le traitement peut inclure des activités qui développent les acquisitions motrices fines, comme l’insertion de chevilles sur un panneau perforé. Un jeu de mémoire peut améliorer la capacité de reconnaissance et de mémorisation. Les techniques d’adaptation aident la personne à utiliser ses points forts pour compenser ses dysfonctionnements. Par exemple, une personne qui a un bras paralysé peut apprendre de nouvelles techniques pour s’habiller, nouer les lacets de ses chaussures et fermer les boutons. Le niveau de difficulté des activités est augmenté progressivement avec l’amélioration des performances.

Dispositifs d’assistance

Les ergothérapeutes recommandent des appareillages qui peuvent aider les personnes à gagner en autonomie (dispositifs d’assistance). Les ergothérapeutes enseignent aux personnes à utiliser des appareils et peuvent mettre au point et ajuster certains appareils. Ces appareils incluent les suivants.

Appareillages améliorant les fonctions

Problème

Appareil

Troubles de l’équilibre, jambes faibles ou étourdissements

Cannes, déambulateurs ou fauteuils roulants

Chaises de douche

Barres d’appui sur le côté et à l’arrière de la baignoire ou des toilettes

Bancs de baignoire

Faible préhension

Couverts et chausse-pieds à manches adaptés

Portée ou amplitude de mouvement limitée

Pinces aidant à saisir des objets sur le sol ou sur une étagère

Tremblements

Couverts alourdis

Tasses avec couvercles

Cuillères à contrepoids

Problèmes de coordination

Plats avec des rebords et un fond en caoutchouc texturé pour adhérer aux surfaces et empêcher que les plats ne glissent

Problèmes de main

Outils avec des poignées sur mesure, ou des systèmes de rappel élastiques ou encore électroniques

Difficulté à se lever à cause de problèmes de dos ou de faiblesse des jambes

Sièges de toilette surélevés

Fauteuil verticalisateur

Rehausseurs de pieds de chaise (pour rehausser un fauteuil)

Paralysie (y compris la tétraplégie) et autres maladies entraînant des limitations fonctionnelles sévères

Dispositifs assistés par ordinateur

Troubles visuels

Grandes touches sur les téléphones

Livres à caractères de grande taille ou livres audio

Troubles de l’audition

Téléphones avec une lumière clignotante remplaçant la sonnerie

Troubles de la mémoire

Numéros de téléphone pré-enregistrés

Piluliers et rappels

Enregistreur de poche pouvant répéter des messages (des rappels, des instructions et des listes) au moment opportun

Les orthèses sont des dispositifs qui soutiennent les articulations, les ligaments, les tendons, les muscles et les os endommagés. La plupart sont fabriquées sur mesure, d’après les besoins et l’anatomie de la personne. Les orthèses sont couramment utilisées dans les chaussures, où elles déplacent le poids de la personne à différentes parties du pied pour compenser la perte de fonction, prévenir le développement d’un problème, aider à porter le poids ou soulager la douleur, ainsi que pour fournir un support. Les ergothérapeutes peuvent mettre au point et ajuster des orthèses. Les orthèses sont souvent très coûteuses et ne sont pas couvertes par les assurances.

Les attelles peuvent être utilisées pour éviter le blocage d’une articulation en position de flexion. Quand les personnes ne bougent pas un membre normalement (par exemple, quand elles ont de l’arthrite ou qu’elles sont paralysées à cause d’un accident vasculaire cérébral), le membre a tendance à fléchir légèrement et à se bloquer dans cette position. Les attelles qui maintiennent le membre droit peuvent aider à prévenir un blocage de l’articulation.

Les aides à la marche englobent les déambulateurs, les béquilles et les cannes. Elles aident les personnes à supporter leur poids, à garder l’équilibre, ou les deux. Chaque dispositif présente des avantages et des inconvénients, et chacun est disponible en de nombreux modèles. Les ergothérapeutes peuvent aider les personnes à choisir l’aide qui leur convient le mieux.

Les fauteuils roulants permettent aux personnes qui ne peuvent pas marcher de se déplacer. Certains modèles autopropulsés sont très stables. Ces modèles permettent aux personnes de se déplacer sur un terrain inégal et de monter et descendre les trottoirs. D’autres modèles sont conçus pour être poussés par un assistant. Ces modèles sont moins stables et plus lents.

Les scooters pour personnes à mobilité réduite sont des chariots sur roue alimentés par batterie, avec un volant ou une barre de direction. Ces modèles sont équipés d’un contrôle de vitesse et peuvent aller en marche arrière et en marche avant. Ils sont utilisés sur des surfaces fermes et planes à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, mais ils ne peuvent pas être utilisés sur des escaliers ou des trottoirs. Les scooters sont utiles pour les personnes qui peuvent se tenir debout et marcher seulement de courtes distances, comme pour aller au scooter et en revenir.

Les prothèses sont des parties artificielles du corps, en général des membres ( Prothèses de membres). Par exemple, si un bras a été amputé, les ergothérapeutes peuvent recommander un bras artificiel équipé d’une pince capable de tenir un ustensile. La plupart des ergothérapeutes peuvent former les personnes qui ont eu un bras amputé à utiliser leur membre artificiel ou d’autres dispositifs pour les aider dans les activités quotidiennes.

Ressources dans cet article