Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Rééducation après une fracture de hanche

Par Alex Moroz, MD, FACP, Associate Professor and Director of Residency Training and Medical Education, Department of Rehabilitation Medicine;Director of Integrative Sports Medicine, New York University School of Medicine;Rusk Rehabilitation

La rééducation est commencée dès que possible après une intervention pour fracture de hanche (Fractures de la hanche : Le traitement), souvent le lendemain. Les objectifs initiaux sont de maintenir le niveau de force musculaire que la personne avait avant la fracture (en l’aidant à demeurer mobile et en évitant la perte du tonus musculaire) et d’éviter les complications liées à l’alitement prolongé ( Problèmes dus à l’alitement prolongé). L’étape ultime est de restaurer la capacité de marche antérieure de la personne.

Dès que possible, parfois quelques heures après l’intervention, la personne est encouragée à s’asseoir sur une chaise, afin de diminuer le risque d’escarres et de caillots sanguins et également pour faciliter le passage à la position debout. Elle apprend à réaliser quotidiennement des exercices de renforcement musculaire du tronc, des bras et parfois des grands muscles des jambes. En général, elle est encouragée à se lever dans les 24 heures qui suivent l’intervention avec l’aide d’une tierce personne ou en se tenant à une chaise ou au lit, et en supportant le poids de son corps sur la jambe non blessée. Pendant la réalisation de cet exercice, la personne ne doit qu’effleurer le sol avec le bout des orteils de la jambe blessée. L’appui complet du membre blessé est souvent encouragé au deuxième jour après l’intervention chirurgicale, en fonction du type de fracture et d’intervention.

Exactement la bonne hauteur

Pour les personnes qui se remettent d’une blessure à la jambe ou d’une intervention, utiliser une canne à la bonne hauteur est important. Une canne trop longue ou trop courte peut provoquer des lombalgies, des postures incorrectes et une instabilité. La canne doit être tenue du côté opposé au membre lésé.

Les exercices de marche sont débutés après 4 à 8 jours, à condition qu’il n’y ait pas de gêne lors de l’appui complet sur la jambe blessée et que l’équilibre soit suffisant. Les exercices, comme monter des escaliers, sont débutés peu après la reprise de la marche. De plus, la personne peut apprendre à utiliser une canne ou une autre aide à la marche et à réduire le risque de chutes.

Pendant quelques mois (généralement 1 à 3) après la sortie de l’hôpital, des mesures sont nécessaires pour prévenir une lésion. La personne doit pratiquer des exercices quotidiens pour renforcer les muscles de la jambe affectée et du torse. Il lui est recommandé de ne pas soulever ou pousser des objets lourds, de ne pas rester assise sur une chaise pendant de longues périodes et de ne pas s’abaisser, s’étirer pour pouvoir atteindre des objets hors de portée ou sauter. Quand elle est assise, la personne ne devrait pas croiser les jambes. Les ergothérapeutes enseignent aux personnes à effectuer leurs activités quotidiennes en toute sécurité pendant que leur hanche est en train de guérir. Par exemple, la personne doit garder sa hanche alignée correctement (éviter une torsion), s’asseoir sur un tabouret élevé quand elle fait la vaisselle ou qu’elle repasse, et utiliser des dispositifs munis de longs manches (comme des pinces longues et des chausse-pieds à long manche), de manière à ne pas avoir besoin de se pencher souvent. Même lorsque la hanche est guérie, il est conseillé d’éviter certains sports et des activités ardues.

Ressources dans cet article