Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Rééducation après une lésion de la moelle épinière

Par Alex Moroz, MD, FACP, Associate Professor and Director of Residency Training and Medical Education, Department of Rehabilitation Medicine;Director of Integrative Sports Medicine, New York University School of Medicine;Rusk Rehabilitation

La récupération après une lésion de la moelle épinière dépend de la localisation (niveau) et de l’importance du dommage ( Présentation des troubles de la moelle épinière). L’atteinte physique sera d’autant plus importante que la lésion est située à un niveau élevé du corps. Une lésion au niveau du thorax ou au-dessous entraîne une faiblesse ou une paralysie des jambes (paraplégie). Une lésion au niveau du cou provoque, en général, une faiblesse ou une paralysie de tous les membres (tétraplégie). Si le niveau de la lésion est très élevé au niveau cervical, une paralysie des muscles qui contrôlent la respiration est possible et les personnes peuvent alors nécessiter l’aide d’un respirateur mécanique. La sensation est également altérée en dessous du niveau de la lésion, et le contrôle de la vessie et des intestins est généralement perdu.

Les deux aspects les plus importants de la prise en charge des personnes atteintes de tétraplégie ou de paraplégie sont les suivants :

  • Prévention des escarres : pour éviter les escarres, la personne doit régulièrement bouger ou être tournée et elle utilisera un lit ou un matelas particulier ( Escarres). Si la personne est assise dans un fauteuil roulant, un coussin spécial contenant de l’eau, de l’air ou du gel sera utilisé pour réduire la pression sur les zones où des lésions ont tendance à se former.

  • Maintien de la mobilité articulaire (amplitude de mouvement) : pour maintenir la mobilité articulaire et prévenir la spasticité, la personne ou un soignant doivent fréquemment mobiliser les articulations dans toute leur amplitude de mouvement. La chaleur, les massages et certains médicaments pourront également être utilisés.

Des mesures sont prises également pour empêcher les muscles de se contracter (contractures).

Les personnes atteintes de paraplégie peuvent vivre de façon autonome. Les exercices de mobilisation et de renforcement musculaire des bras et des mains leur permettent d’utiliser un fauteuil roulant et de passer du lit au fauteuil et du fauteuil aux toilettes ou au siège de la voiture. Les personnes atteintes de paraplégie peuvent accomplir de nombreuses activités de la vie quotidienne de façon autonome, et beaucoup retournent travailler. Certains paraplégiques sont capables de conduire une voiture grâce à des aménagements du véhicule.

Une personne atteinte de tétraplégie peut utiliser de façon autonome un fauteuil roulant électrique pour se déplacer, mais elle doit être installée dans son fauteuil manuellement ou mécaniquement. Certains tétraplégiques peuvent mouvoir légèrement les mains ou les doigts et, donc, manœuvrer un fauteuil roulant électrique à l’aide d’une commande manuelle. Pour les tétraplégiques qui ont entièrement perdu l’usage des bras et des mains, un dispositif spécial adapté au fauteuil roulant électrique permet de contrôler les déplacements à l’aide du menton, voire de la respiration. Toutefois, cela impose un entraînement intensif. La plupart des tétraplégiques ont besoin d’une assistance 24 heures sur 24.