Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infections chez les immunodéprimés

Par Allan R. Tunkel, MD, PhD, Brown University;

Nombre de maladies, de médicaments ou de traitements peuvent altérer les défenses naturelles de l’organisme. Cette situation peut être à l’origine d’infections, parfois même provoquées par des micro-organismes inoffensifs, habituellement présents dans l’organisme ou sur le corps. Voici des situations au cours desquelles cela peut se produire :

  • Brûlures étendues : Le risque d’infection est accru parce que la peau lésée ne peut plus s’opposer à l’invasion des agents pathogènes.

  • Actes médicaux : Au cours d’un acte médical, il peut y avoir introduction dans le corps d’un matériel étranger, ce qui augmente le risque d’infection. Font partie de ces matériels médicaux les cathéters urinaires ou intraveineux, les tubes insérés dans la trachée et les sutures réalisées au niveau de la peau.

  • Utilisation des médicaments qui altèrent le système immunitaire : Parmi ces médicaments, on trouve les médicaments anticancéreux (chimiothérapie), les médicaments utilisés pour prévenir le rejet après une greffe d’organe (tels que l’azathioprine, le méthotrexate ou la ciclosporine) et les corticoïdes (tels que la prednisone).

  • Radiothérapie : La radiothérapie peut également altérer le système immunitaire, en particulier en cas d’irradiation de la moelle osseuse.

  • SIDA : Chez les patients atteints du SIDA, la capacité à lutter contre certaines infections est considérablement diminuée, en particulier au stade final de la maladie ( Infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)). Les patients atteints du SIDA présentent un risque particulier d’infections opportunistes (infections causées par des micro-organismes qui généralement ne sont pas à l’origine d’infection chez des sujets sains ayant un système immunitaire qui fonctionne normalement). Un grand nombre d’infections courantes aggravent également l’état des patients atteints du SIDA.

Ressources dans cet article