Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccin antiméningococcique

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Pour plus d’informations, référez-vous au bulletin d’information sur le vaccin antiméningococcique.

Le vaccin contre le méningocoque protège contre les infections causées par la bactérie, Neisseria meningitidis, qui peut entraîner une méningite, une chute dangereuse de la tension artérielle (choc), ou la mort. Ces bactéries sont la cause principale des méningites bactériennes chez les enfants et la seconde cause de méningite bactérienne chez les adultes. L’infection peut provoquer les symptômes suivants :

  • Tout d’abord, fièvre, nausées, maux de tête et douleurs au niveau des jambes

  • Puis, une éruption cutanée, une diminution de la pression artérielle et des extrémités froides (mains et pieds)

  • Apparition d’une sensation de malaise intense en quelques heures

  • Choc et mort

Administration

Le vaccin antiméningococcique est administré sous forme d’une seule injection sous la peau ou au niveau musculaire. Il existe trois formulations aux États-Unis :

  • Le vaccin polysaccharidique (MPSV4) est uniquement utilisé chez les personnes de plus de 55 ans.

  • Le vaccin conjugué (MCV4) est préférable chez les personnes âgées de 9 mois à 55 ans.

  • Un nouveau vaccin (vaccin antiméningococcique du groupe B) est disponible pour prévenir l’infection résultant d’un type de bactéries responsable de méningite qui est devenu fréquent lors d’épidémies affectant les étudiants.

La vaccination antiméningococcique est recommandée chez tous les enfants âgés de 11 à 12 ans, avec un rappel à 16 ans.

Le vaccin est également recommandé pour les enfants plus jeunes qui présentent un risque accru d’infection à méningocoques, par exemple les enfants dont la rate ne fonctionne pas et ceux atteints de certains déficits immunitaires. L’âge minimum de vaccination varie de 6 semaines à 9 mois, selon la formulation utilisée.

Le vaccin antiméningococcique est aussi recommandé chez les personnes suivantes :

  • Les patients dont la rate ne fonctionne pas

  • Les personnes atteintes de certains déficits immunitaires

  • Les microbiologistes régulièrement exposés à la bactérie

  • Les adolescents entrant au lycée s’ils n’ont jamais été vaccinés

  • Les étudiants de première année universitaire vivant en résidence universitaire, âgés de 21 ans ou moins s’ils n’ont pas déjà été vaccinés

  • Les recrues militaires s’ils n’ont jamais été vaccinés

  • Les personnes voyageant dans des zones où sévit en permanence la maladie

Effets secondaires

Au site d’injection peuvent apparaître une douleur, un gonflement et une rougeur. Certaines personnes ont des maux de tête et se sentent fatiguées. Un nombre limité de personnes est atteint de fièvre.

On ne sait pas clairement si le vaccin antiméningococcique augmente le risque d’apparition du syndrome de Guillain-Barré qui est un trouble neurologique évolutif. Ce rare syndrome s’est toutefois développé chez quelques personnes après une vaccination par le vaccin conjugué. Par conséquent, ce vaccin ne doit pas être administré aux personnes qui ont eu ce syndrome, à moins que leur risque de contracter une infection à méningocoques ait augmenté.