Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccin contre l’hépatite A

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins consacré à l’hépatite A.

Le vaccin anti-hépatite A protège contre l’hépatite A. Normalement, l’hépatite A est moins grave que l’hépatite B. Souvent, il n’y a aucun symptôme dans l’hépatite A, bien que cette maladie puisse être responsable d’une fièvre, de nausées, de vomissements et d’un ictère (jaunisse) et, rarement entraîner une insuffisance hépatique grave et la mort. L’hépatite A n’évolue pas vers une hépatite chronique.

L’utilisation du vaccin a réduit le nombre de personnes infectées.

Administration

L’administration du vaccin anti-hépatite A se fait par injection dans un muscle. Deux injections sont faites chez tous les enfants : normalement entre 12 et 23 mois et 6 à 18 mois plus tard. Après la première dose, la personne est totalement protégée pendant 6 à 12 mois ; après la seconde dose, l’enfant est protégé pendant au moins 14 à 20 ans, et les adultes sont protégés au moins pendant 25 ans.

Le vaccin contre l’hépatite A est également recommandé aux adultes qui souhaitent une protection contre l’hépatite A et pour les adultes présentant un risque accru d’infection, par exemple :

  • Les personnes voyageant dans des zones où sévit en permanence la maladie

  • Les utilisateurs de drogues dures par voie injectable

  • les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes

  • Les patients atteints de problèmes hépatiques chroniques

  • Les patients traités par des facteurs de la coagulation sanguine

Effets secondaires

Parfois, une douleur apparaît au site d’injection. Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté.