Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccin contre le zona (herpès zoster)

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins consacré au zona.

Le vaccin contre le zona contient le virus vivant affaibli (atténué). La vaccination aide à réduire le risque de zona (herpès zoster) et la douleur résiduelle sévère qui peut en résulter (névralgie post-zostérienne).

Le virus responsable du zona est le même virus que celui de la varicelle. Après guérison de la varicelle, le virus reste dans l’organisme. Il peut être réactivé des années plus tard et provoquer un zona, une éruption cutanée douloureuse apparaissant habituellement uniquement sur une zone du corps. L’éruption disparaît au bout de quelques semaines, mais une névralgie post-zostérienne, responsable d’une douleur chronique sévère peut perdurer plusieurs mois ou années. Le zona peut aussi augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral et d’autres problèmes dus au dysfonctionnement du système nerveux (par exemple des problèmes de vue, d’audition, ou d’équilibre).

Le vaccin contre le zona est le même que le vaccin contre la varicelle, cependant il contient une plus grande quantité de virus vivants.

Administration

Une seule injection du vaccin contre le zona est faite sous la peau.

Il est recommandé aux personnes âgées de 60 ans et plus.

Effets secondaires

Rarement, il apparaît une douleur au niveau du site d’injection.