Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccin diphtérie, tétanos, coqueluche

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche est une association de vaccins contre ces trois maladies :

  • La diphtérie est responsable d’une inflammation de la gorge et de l’apparition de membranes muqueuses dans la bouche. Cependant, la bactérie responsable de la diphtérie produit une toxine qui peut provoquer des lésions au niveau du cœur, des reins et du système nerveux. La diphtérie était autrefois une maladie mortelle chez l’enfant.

  • Le tétanos (trismus) provoque des spasmes musculaires graves, dus à une toxine produite par la bactérie. La bactérie pénètre dans l’organisme généralement au niveau d’une plaie.

  • La coqueluche est une infection respiratoire très contagieuse qui est particulièrement dangereuse pour les jeunes enfants âgés de moins de 2 ans et pour les patients qui sont atteints d’un déficit du système immunitaire.

Le vaccin se présente sous deux formes : Le dcaT pour les enfants âgés de moins de 7 ans et le Ddap pour les adolescents et les adultes. Le vaccin dcaT contient des doses plus faibles de vaccins contre la diphtérie et la coqueluche, ce qui est indiqué par les lettres minuscules d et c. Il existe aussi un vaccin qui ne contient que les composants des vaccins contre le tétanos et la diphtérie (vaccin contre le tétanos et la diphtérie).

Administration

Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche est administré par injection au niveau d’un muscle. Cinq injections sont nécessaires : typiquement à l’âge de 2 mois, 4 mois, 6 mois, entre 15 et 18 mois, et entre 4 à 6 ans.

Comme la coqueluche est de nouveau plus fréquente chez les adultes, il est recommandé de faire un rappel entre 11 et 12 ans puis de faire un rappel de vaccin diphtérie-tétanos tous les 10 ans.

Les adultes n’ayant pas reçu de primovaccination pendant l’enfance doivent être vaccinés à l’âge adulte. Si un adulte n’a pas reçu le dcaT entre 11 et 12 ans ou qu’il n’est pas certain d’avoir été vacciné, il recevra une dose de dcaT. Les femmes enceintes reçoivent une dose de dcaT au cours de chaque grossesse.

Effets secondaires

Au site d’injection peuvent apparaître une douleur, un gonflement et une rougeur. Les effets secondaires graves sont rares. Ceux-ci incluent, une forte fièvre, des pleurs inconsolables, des convulsions et des réactions allergiques sévères.

Les effets indésirables sont dus généralement au vaccin contre la coqueluche. Si ces effets apparaissent, la vaccination par le vaccin contre la coqueluche sera stoppée. Un vaccin contre la diphtérie et le tétanos pourra être utilisé pour terminer le schéma vaccinal. La vaccination ne sera pas poursuivie si des convulsions ou d’autres signes d’anomalie de la fonction cérébrale apparaissent dans les 7 jours suivant l’injection du vaccin.