Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccins antigrippaux

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Le vaccin antigrippal protège contre la grippe. Il existe 2 types de virus de la grippe, les types A et B, et de nombreuses souches différentes au sein de chacun de ces types. Les souches virales responsables des épidémies de grippe changent chaque année. De ce fait, il est nécessaire d’avoir un nouveau vaccin chaque année. Chaque année le vaccin est produit pour être dirigé contre 3 ou 4 souches dont les scientifiques prédisent qu’elles seront les plus fréquentes l’année à venir.

Les symptômes de la grippe peuvent être légers, se manifestant sous forme de fièvre, courbatures, et fatigue, mais ils peuvent aussi être graves. La grippe peut entraîner une pneumonie grave, une aggravation des affections chroniques cardiaques et pulmonaires, une insuffisance organique, et le décès. La grippe est responsable de 30 000 à 50 000 décès par an aux États-Unis. Parfois, de violentes épidémies, appelées pandémies, se traduisent par un nombre encore plus important de décès, en particulier chez les jeunes. En 1918, la grippe a tué des millions de personnes dans le monde entier.

Administration

Le vaccin contre le virus de la grippe est recommandé chez toutes les personnes âgées d’au moins 6 mois.

Le vaccin antigrippal consiste généralement en une injection intramusculaire de virus inactivé, mais il est aussi disponible en pulvérisations nasales. Le spray nasal, qui contient des virus vivants, est recommandé uniquement pour les personnes saines âgées de 2 à 49 ans mais pas chez les femmes enceintes. Un vaccin antigrippal contenant une dose plus élevée de virus inactivé, administré par injection, est recommandé aux personnes de plus de 65 ans.

Les épidémies de grippe se déclarent généralement vers la fin du mois de décembre ou durant l’hiver. Le meilleur moment pour la vaccination est donc la période qui s’étend de septembre à novembre. Un vaccin contre la grippe aviaire a été développé au cas où ce virus pourrait devenir transmissible d’homme à homme.

Le saviez-vous ?

  • Les personnes qui sont sévèrement allergiques aux œufs peuvent développer une réaction allergique au vaccin antigrippal, car il est produit à partir de virus cultivés dans des œufs.

  • La plupart des personnes allergiques aux œufs peuvent recevoir le vaccin antigrippal par injection, mais pas celui qui contient le virus vivant.

Effets secondaires

Occasionnellement, une douleur apparaît au point d’injection.

On ne sait pas clairement si le vaccin antigrippal augmente le risque d’apparition du syndrome de Guillain-Barré qui est un trouble neurologique évolutif. Cependant, si ce syndrome rare apparaît dans les 6 mois suivant le vaccin antigrippal, il est nécessaire de consulter un médecin au sujet des futures vaccinations.

L’utilisation du vaccin en spray nasal contenant le virus vivant peut parfois être responsable d’un écoulement nasal et de douleurs au niveau de la gorge.

Les personnes présentant une sévère allergie aux œufs peuvent avoir une grave réaction allergique lors de l’administration du vaccin, car la plupart des vaccins (mais pas tous) sont fabriqués à partir de virus cultivés dans des œufs.

Ressources dans cet article