Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Actinomycose

Par Larry M. Bush, MD, Affiliated Associate Professor of Medicine;Affiliated Professor of Biomedical Sciences, University of Miami-Miller School of Medicine;Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

L’actinomycose est une infection chronique due principalement à Actinomyces israelii, une bactérie anaérobie, vivant normalement sur l’émail des dents, les gencives, les amygdales et les membranes tapissant les intestins et le vagin.

  • L’infection apparaît uniquement lorsque le tissu est endommagé, ce qui permet le passage de la bactérie dans des tissus plus profonds.

  • Des abcès se forment au niveau de différentes zones, telles que les intestins ou le visage, provoquant douleur, fièvre et autres symptômes.

  • Les symptômes sont évocateurs du diagnostic et les médecins le confirment en identifiant la bactérie dans un échantillon de tissu infecté.

  • Les abcès sont drainés et un traitement antibiotique est prescrit.

  • La plupart des personnes atteintes se rétablissent complètement grâce à un diagnostic rapide et à un traitement adapté.

Ces bactéries causent uniquement une infection lorsque la surface des tissus où elles résident est endommagée, ce qui leur permet de pénétrer dans d’autres tissus plus profonds où n’existent pas de défenses contre elles. Lors de la propagation de l’infection se forment un tissu cicatriciel et des canaux anormaux (appelés fistules). Après des mois ou des années, les fistules peuvent éventuellement atteindre la peau et permettre l’écoulement du pus. Des poches de pus (abcès) peuvent se développer au niveau du thorax, de l’abdomen, du visage ou du cou.

Les hommes adultes sont les plus souvent touchés, mais l’actinomycose se développe occasionnellement chez les femmes qui utilisent un dispositif intra-utérin (DIU).

Symptôme de l'actinomycose

L’actinomycose peut prendre différentes formes. Toutes sont responsables d’abcès.

Abdominale

La bactérie infecte l’intestin, généralement la zone située près de l’appendice et la paroi tapissant la cavité intestinale (péritoine). Les symptômes habituellement observés sont des douleurs abdominales chroniques, de la fièvre, des vomissements, une diarrhée ou une constipation et une perte de poids importante. Des fistules peuvent se former de l’intérieur de l’abdomen vers la peau qui le recouvre et entre les intestins et d’autres organes.

Pelvienne

La bactérie se répand dans l’utérus, généralement à partir d’un DIU qui a été mis en place pour plusieurs années. Des abcès et un tissu cicatriciel peuvent se former au niveau des trompes de Fallope, des ovaires et dans des organes voisins tels que la vessie et les uretères. Des fistules peuvent apparaître entre ces organes.

Les symptômes sont des douleurs abdominales ou pelviennes chroniques, de la fièvre, une perte de poids et des saignements et écoulements vaginaux.

Cervicofaciale

Généralement, de petites tuméfactions dures, parfois douloureuses se développent au niveau de la bouche et sur le visage, le cou ou la peau sous la mâchoire (« mâchoire grumeleuse »). Ces tuméfactions peuvent ramollir et libérer du pus contenant de petits granules ronds et jaunâtres. L’infection peut s’étendre à la joue, à la langue, à la gorge, aux glandes salivaires, au crâne, aux os du cou (vertèbres cervicales) et de la face, au cerveau ou à l’espace situé entre les tissus qui recouvrent le cerveau (les méninges).

Thoracique

Cette forme affecte la poitrine (thorax). Les personnes qui en sont atteintes ont une douleur chronique au niveau du thorax et de la fièvre. Elles perdent du poids et toussent avec parfois émission de crachats. Les personnes s’infectent probablement en aspirant des sécrétions liquides d’origine buccale contenant la bactérie.

Des abcès se forment au niveau pulmonaire et éventuellement se propagent à la membrane existant entre les poumons et la cavité thoracique (la plèvre). À ce niveau, les abcès sont responsables d’une irritation (pleurésie) et d’une accumulation de liquides infectés (appelés un empyème). Des fistules peuvent se former, ce qui permet à l’infection de se propager aux côtes, à la peau recouvrant le thorax et à la colonne vertébrale.

Généralisée

Rarement, la bactérie transportée par la circulation sanguine provoque une infection au niveau d’autres organes comme le cerveau, la colonne vertébrale, les poumons, le foie, les reins et les valves cardiaques. Chez les femmes, les organes génitaux peuvent être infectés.

Les symptômes varient en fonction de l’organe touché. Par exemple, la personne atteinte peut souffrir de maux de tête, de dorsalgie, ou de douleur abdominale.

Diagnostic d'actinomycose

  • Examen et culture d'un échantillon de crachats, de pus, ou de tissu

  • Parfois examens d’imagerie

Les médecins suspectent cette infection chez les personnes présentant des symptômes typiques. Puis, des échantillons de crachats, de pus ou de tissus sont prélevés et analysés afin de rechercher l’Actinomyces israelii. Souvent, on insère une aiguille dans la peau pour prélever un échantillon au niveau de l’abcès ou du tissu infecté. Quelquefois, un scanner ou une échographie sont utilisés pour guider le médecin au cours de l’introduction de l’aiguille au niveau de la zone infectée. Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire pour prélever un échantillon. L'échantillon est examiné au microscope, puis envoyé dans un laboratoire où la bactérie peut être mise en culture, si elle est présente.

L'identification de la bactérie dans l'échantillon de crachats, de pus, ou de tissus confirme le diagnostic.

Parfois des examens d'imagerie (radiographies ou TDM) sont effectués pour déterminer le nombre, la taille, et l'emplacement exact des abcès.

Traitement de l'actinomycose

  • Drainage des abcès

  • Antibiotiques

Le traitement consiste à

  • Drainer les abcès avec une aiguille (généralement introduite à travers la peau) ou par une opération chirurgicale.

  • Administrer des doses élevées d'antibiotiques.

Des antibiotiques comme la pénicilline ou la tétracycline doivent être administrés pendant au moins 2 mois, et le traitement peut devoir se poursuivre pendant plus de 12 mois.

Une TDM ou une IRM (imagerie par résonance magnétique) peuvent être utilisées pour vérifier que les abcès ont été éliminés. La chirurgie peut être nécessaire, en particulier si l’infection est située dans des zones critiques comme la colonne vertébrale.

Si l’actinomycose est diagnostiquée précocement et si le traitement utilisé est approprié, les personnes récupèrent totalement. La guérison est liée à la région du corps touchée. La guérison est meilleure quand seulement le visage et le cou sont affectés, et moins favorable lorsque l'infection est généralisée, en particulier si elle touche le cerveau.