Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infections à Pseudomonas

Par Larry M. Bush, MD, Affiliated Associate Professor of Medicine;Affiliated Professor of Biomedical Sciences, University of Miami-Miller School of Medicine;Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Les infections à Pseudomonas sont dues à l’un des différents types de Pseudomonas, bactérie Gram négative, en particulier Pseudomonas aeruginosa.

  • L’éventail des infections s’étend des infections externes légères (touchant l’oreille ou les follicules pileux) à des infections internes sévères (affectant les poumons, la circulation sanguine ou les valves cardiaques).

  • Les symptômes varient en fonction de la localisation du foyer infectieux.

  • La confirmation du diagnostic est faite par identification de la bactérie dans un prélèvement de tissu infecté.

  • Dans les infections externes, les antibiotiques sont appliqués localement ou, au cours des infections internes, plus graves, ils sont administrés par voie intraveineuse.

Les bactéries du genre Pseudomonas y compris le Pseudomonas aeruginosa, sont présentes dans le monde entier dans le sol et l’eau. Elles préfèrent les endroits humides, tels que les éviers, les toilettes, les piscines insuffisamment traitées par le chlore, les spas et les solutions antiseptiques périmées ou inactivées. Il arrive parfois que ces bactéries soient présentes au niveau des aisselles et des parties génitales des personnes en bonne santé.

Les infections à Pseudomonas aeruginosa s’étendent des infections externes mineures à des maladies graves, mettant en jeu le pronostic vital. Les infections apparaissent plus souvent et tendent à être plus graves chez les patients qui

  • Sont affaiblis (débilités) par certaines pathologies graves

  • Sont diabétiques ou sont atteints de fibrose kystique

  • Sont hospitalisés

  • Sont atteints d’un déficit du système immunitaire, comme ceux atteints d’une infection à VIH (virus de l’immunodéficience humaine)

  • Sont traités par des médicaments qui dépriment le système immunitaire comme ceux utilisés dans les traitements anticancéreux ou dans la prévention des rejets de greffes d’organe

Ces bactéries peuvent infecter le sang, la peau, les os, les oreilles, les yeux, les voies urinaires, les valves cardiaques et les poumons, ainsi que les plaies (telles que les brûlures, les blessures ou les plaies d’origine chirurgicale). L’utilisation de matériel médical tel que les cathéters qui sont insérés dans la vessie ou les veines, les tubes respiratoires et les systèmes de ventilation mécanique, augmente le risque d’infections à Pseudomonas aeruginosa. Ces infections sont fréquemment contractées à l’hôpital. Dans les hôpitaux, la bactérie est souvent présente dans les éviers, les solutions antiseptiques, et les récipients utilisés pour recueillir l'urine à partir d'un cathéter vésical.

Symptômes

Pseudomonas aeruginosaest responsable de différentes infections.

L’otite des piscines (otite externe) est une infection externe légère qui peut survenir chez les personnes par ailleurs saines. L’eau contenant la bactérie pénètre dans l’oreille au cours d’un exercice de natation. Cette pathologie est responsable de démangeaisons, de douleurs et parfois d’un écoulement au niveau de l’oreille.

La folliculitedesspas est une autre infection externe légère. Cette infection se développe au niveau des racines des poils (follicules) chez les personnes qui fréquentent des spas ou des piscines insuffisamment chlorées. Un long séjour dans l’eau ramollit les follicules, facilitant ainsi la pénétration des bactéries. Il apparaît alors une éruption cutanée prurigineuse formée de tout petits boutons. Au centre de ces boutons, il peut y avoir une goutte de pus.

L’otite externe maligne est une infection de l’oreille profonde. Cette pathologie est plus fréquente chez les diabétiques. Il y a apparition d’un gonflement et d’une inflammation des tissus, qui ferment partiellement ou totalement le conduit auditif. Les symptômes sont une fièvre, une perte de l’audition, une inflammation des tissus autour de l’oreille infectée, une violente douleur au niveau de l’oreille, un écoulement nauséabond et une atteinte neurologique.

Ecthyma gangrenosum est une ulcération douloureuse survenant chez les personnes qui ont trop peu de globules blancs (neutropénie). Le centre de la plaie est violet-noir, entouré d'une bande rouge. Ces ulcérations surviennent généralement dans les zones humides du corps, comme les aisselles ou les parties génitales.

Les infections oculairesdues à cette bactérie peuvent endommager la cornée, souvent de façon permanente. Les enzymes produites par cette bactérie peuvent rapidement détruire les yeux. L’infection est souvent causée par des blessures, mais elle peut être due à une contamination des lentilles de contact ou des solutions de lavage pour lentilles.

Les infections des tissus mous touchent les muscles, les tendons, les ligaments, le tissu adipeux et la peau. Ces infections peuvent survenir suite à une blessure profonde par piqûre, en particulier au niveau du pied des enfants qui portent des baskets et qui marchent sur un clou. Les pseudomonas peuvent aussi infecter les escarres, les brûlures et les plaies dues à une blessure ou à un acte chirurgical. Quand les bactéries se développent dans des pansements souillés, les pansements verdissent et ont une odeur d’herbe fraîchement coupée. Le liquide s'écoulant de ces plaies a souvent une odeur sucrée, fruitée.

Une pneumonie sévère peut se développer chez des patients hospitalisés, en particulier chez ceux qui sont intubés et qui sont sous respiration assistée. Chez les personnes infectées par le VIH, les pseudomonas sont fréquemment à l'origine de pneumonie et d'infections des sinus.

Lesinfections des voies urinaires apparaissent généralement dans les circonstances suivantes :

  • après la réalisation d'un acte impliquant les voies urinaires

  • lorsque les voies urinaires sont obstruées

  • lorsqu'un cathéter doit rester dans la vessie longtemps

Les infections de la circulation sanguine (bactériémie) sont souvent dues aux situations suivantes :

  • Entrée des bactéries dans la circulation sanguine à partir d’un organe infecté (comme les voies urinaires).

  • Injection intraveineuse d’une drogue illicite contaminée.

  • Utilisation d’une aiguille ou d’une seringue contaminée pour l’injection d’une drogue illicite.

Parfois, l’origine de la bactérie est inconnue, situation rencontrée chez les patients qui ont un très faible taux de globules blancs suite à une chimiothérapie anticancéreuse. Des taches violettes avec un contour rouge apparaissent sur la peau au niveau des aisselles et de l’aine. Sans traitement, l’infection peut aboutir à un choc et à la mort.

Les infections des os et des articulations apparaissent généralement au niveau de la colonne vertébrale, de l'os pubien, et/ou de l’articulation entre la clavicule et le sternum. La bactérie généralement migre dans le sang vers les os et les articulations, en particulier chez les personnes qui utilisent des drogues illicites par voie intraveineuse. Moins souvent, la bactérie se propage à partir des tissus mous infectés après une blessure ou un acte chirurgical.

Les infections des valves cardiaques sont rares. On les observe généralement chez les personnes qui s’injectent des drogues par voie intraveineuse et chez les personnes porteuses de valves artificielles. La bactérie est transportée au niveau des valves cardiaques par le sang.

Diagnostic

  • Culture d'un échantillon de sang ou d'autres liquides biologiques

Le diagnostic d’infection à Pseudomonas aeruginosa est établi par la croissance de la bactérie sur les cultures réalisées à partir d’échantillons de sang ou d’autres liquides biologiques.

On réalise également des tests pour déterminer les antibiotiques susceptibles d'être efficaces (antibiogramme).

Traitement

  • En règle générale, des antibiotiques topiques, administrés par voie orale, ou intraveineuse, selon la localisation de l'infection.

Ill est possible de traiter et prévenir efficacement l'otite des piscines en irriguant les oreilles avec une solution d'acide acétique (vinaigre) avant et après la séance de nage. L'infection peut aussi être traitée avec un antibiotique topique comme la polymyxine B appliquée à l'oreille.

La folliculite des spas guérit en règle générale spontanément, sans traitement.

Les infections oculaires sont traitées par des gouttes antibiotiques hautement concentrées, appliquées fréquemment au début. Parfois, les antibiotiques doivent être injectés directement dans l’œil.

Les infections des voies urinaires symptomatiques peuvent souvent être traitées par du lévothyroxine ou de la ciprofloxacine, par voie orale. Lorsque ces infections sont asymptomatiques, elles ne sont en général pas traitées.

Les formes graves d’infection par Pseudomonas aeruginosa sont difficiles à traiter. L’otite externe maligne, les infections internes (telles que les pneumonies ou les infections des valves cardiaques), et les infections sanguines nécessitent plusieurs semaines de traitement antibiotique par voie intraveineuse. Parfois un seul antibiotique, comme la ceftazidime ou la ciprofloxacine, est efficace. Mais la plupart du temps, il faut utiliser une association d’antibiotiques car de nombreuses souches, en particulier celles contractées dans les centres hospitaliers, sont résistantes à de nombreux antibiotiques. Le médecin choisit en général un antibiotique qui est efficace dans la zone géographique concernée. Le traitement antibiotique peut être modifié après avoir eu connaissance des résultats de l’antibiogramme qui indiquent quels sont les antibiotiques les plus efficaces.

Dans les cas d’infections des valves cardiaques, il est généralement nécessaire de réaliser une chirurgie à cœur ouvert pour remplacer la valve atteinte plus une antibiothérapie ( Remplacement d’une valvule cardiaque).