Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Candidose

(candidose, moniliase, infection par des levures)

Par Sanjay G. Revankar, MD, Professor of Medicine and Director, Infectious Disease Fellowship Program, Division of Infectious Diseases, Wayne State University School of Medicine ; Jack D. Sobel, MD, Dean and Distinguished Professor of Medicine, Wayne State University School of Medicine

La candidose est une infection provoquée par plusieurs espèces de Candida, en particulier Candida albicans.

  • La forme la plus fréquente de candidose est une infection superficielle de la bouche, du vagin ou de la peau, qui provoque l’apparition de plaques blanches ou rouges, et un prurit (démangeaisons), une irritation, ou les deux.

  • Les patients immunodéprimés peuvent présenter de très graves atteintes au niveau de l’œsophage ou d’autres organes.

  • Un échantillon de matériel infecté est examiné au microscope et mis en culture.

  • Le traitement antifongique peut être administré directement sur la zone affectée ou par voie orale, mais dans les cas graves, les médicaments sont administrés par voie intraveineuse.

Les Candida sont habituellement présents sur la peau, dans l’intestin et l’appareil génital féminin. Généralement, les Candida ne sont pas pathogènes au niveau de ces zones. Cependant, ces champignons sont parfois responsables d’infection de la peau, des muqueuses buccales ou vaginales. De telles infections peuvent se développer chez des patients immunodéprimés, mais sont plus fréquentes ou persistantes chez les diabétiques, chez les patients atteints d’un cancer ou du SIDA, et chez les femmes enceintes. La candidose de la bouche et de l’œsophage est fréquente chez les personnes atteintes du SIDA. La candidose est aussi fréquente chez les personnes traitées par des antibiotiques, car les antibiotiques tuent les bactéries qui vivent normalement dans l’organisme et qui rivalisent avec les Candida, ce qui permet aux Candida de se développer de façon anarchique.

La candidose est gênante, mais elle met rarement la vie en danger. Cependant, certaines formes de candidose sont graves. Celles-ci incluent

  • Candidose invasive

  • Candidémie (forme la plus courante de candidose invasive)

Dans la candidose invasive, l’infection se propage à d’autres parties du corps, comme les valves cardiaques, le cerveau, la rate, les reins et les yeux. La candidose invasive survient principalement chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli et chez les personnes hospitalisées. La candidose est l’une des infections contractées à l’hôpital les plus courantes.

La candidémie est une infection grave de la circulation sanguine. Aux États-Unis,Candida est une cause fréquente d’infections de la circulation sanguine. Le risque de développer cette infection est augmenté par certaines procédures, comme une intervention chirurgicale majeure ou l’utilisation de cathéters ou de sondes intraveineux, en particulier les dispositifs insérés dans une des grosses veines du cou, de la partie supérieure du thorax ou de l’aine (cathéter veineux central). La candidémie est souvent fatale, si elle n’est pas rapidement traitée.

Symptômes de la candidose

L’infection buccale (muguet) présente les symptômes suivants :

  • Taches crémeuses, blanches, douloureuses à l’intérieur de la bouche

  • Fissures aux coins des lèvres (chéilite)

  • Langue rouge, douloureuse, lisse

La formation de taches dans l’œsophage (œsophagite à Candida) provoque une douleur à la déglutition.

Quand la peau est infectée apparaît une éruption irritante. Certains types d’érythèmes fessiers sont dus au Candida.

Si cette infection se propage à d’autres parties du corps, elle devient plus grave. Elle peut être responsable de fièvre, d’un souffle au cœur, d’une hypertrophie de la rate, d’une baisse dangereuse de la pression artérielle (choc) et d’une diminution de la production des urines. L’infection de la rétine et de l’intérieur du globe oculaire peut entraîner la cécité. En cas d’infection sévère, plusieurs organes peuvent s’arrêter de fonctionner, pouvant entraîner la mort.

Diagnostic de la candidose

  • Examen et parfois mise en culture d'un échantillon de tissu infecté.

La plupart des infections à Candida sont diagnostiquées par la seule symptomatologie. Cependant, pour confirmer le diagnostic, le médecin doit identifier les champignons par l’examen microscopique d’un prélèvement. Des échantillons de sang ou d’autres tissus infectés peuvent être envoyés au laboratoire pour être mis en culture et pour identifier les champignons.

Traitement de la candidose

  • Antifongiques

Si la candidose est limitée à la peau, à la bouche ou au vagin, elle peut être traitée par des antifongiques appliqués directement sur la zone touchée (comme le clotrimazole et la nystatine). Le médecin peut aussi prescrire un antifongique, le fluconazole par voie orale.

En cas d’infection de l’œsophage, les médecins prescrivent des médicaments antifongiques (tels que fluconazole, voriconazole ou posaconazole) par voie orale. Dans de rares cas, les médicaments antifongiques (par exemple anidulafungine, caspofungine, micafungine ou amphotéricine B) doivent être administrés par voie intraveineuse.

La candidose qui s’est propagée dans tout l’organisme est généralement traitée par anidulafungine, caspofungine ou micafungine administrées par voie intraveineuse ou par fluconazole, qui peut être administré par voie intraveineuse ou par voie orale. L’amphotéricine B, le voriconazole et la flucytosine sont des alternatives, mais ne sont pas couramment utilisés.

La candidose est plus grave et plus difficile à traiter chez les patients atteints de certaines pathologies comme le diabète. Chez les diabétiques, un bon contrôle de la glycémie (taux de sucre dans le sang) facilite la guérison de l’infection.

Ressources dans cet article