Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Distomatoses hépatiques

Par Richard D. Pearson, MD, Emeritus Professor of Medicine, University of Virginia School of Medicine

Certaines espèces de douves sont responsables d’infections hépatiques (du foie).

  • L’infection survient lorsqu’une personne ingère des kystes contenant des larves de douves sur du poisson d’eau douce cru, mal cuit, séché, salé, ou saumuré ou sur du cresson contaminé.

  • Lorsqu’elle est sévère, l’infection peut provoquer une fièvre, des frissons, des douleurs abdominales, un ictère (jaunisse), des démangeaisons, une diarrhée, un vague malaise, et une perte de poids.

  • Le diagnostic repose sur la découverte des œufs dans les selles de la personne ou dans le contenu de l’intestin.

  • Selon le type de douve, des médicaments comme le praziquantel, l’albendazole, ou le triclabendazole peuvent les éliminer.

Les distomatoses hépatiques sont recensées en Europe, en Afrique, en Extrême-Orient, et en Amérique du Sud, mais elles sont rares aux États-Unis. Les douves responsables d’infections du foie comprennent

  • Clonorchis sinensis, responsable de la clonorchiase

  • Fasciola hepatica, responsable de la fasciolose, infecte le plus souvent les moutons et le bétail.

Le cycle de vie des douves est complexe. La distomatose hépatique est transmise lorsqu’une personne ingère des kystes contenant des douves immatures (larves) sur du poisson d’eau douce cru, mal cuit, séché, salé, ou saumuré ou sur du cresson contaminé par des excréments de moutons ou de bovins.

Une fois les kystes ingérés, les larves quittent les kystes dans l’intestin et le remontent pour passer dans les canaux biliaires (le tube qui transporte la bile du foie et de la vésicule biliaire à l’intestin). Elles remontent alors les canaux biliaires jusqu’au foie et parfois jusqu’à la vésicule biliaire. Elles deviennent alors des douves adultes et produisent des œufs. Les œufs sont excrétés dans les selles et ingérés par des escargots. Les escargots infectés libèrent des douves immatures mobiles dans l’eau (cercaires). Les cercaires libérées des escargots infectés forment des kystes chez certains poissons d’eau douce ou s’attachent à des plantes aquatiques, selon le type de douve.

Symptômes

Les distomatoses sont le plus souvent asymptomatiques. Toutefois, si l’infection est sévère, la personne peut souffrir de fièvre, de frissons, et de douleurs abdominales. Si les douves obstruent suffisamment le passage de la bile à l’intérieur ou à l’extérieur du foie, la personne peut présenter un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (ictère), des démangeaisons, une diarrhée, et une perte de poids. Parfois, les douves abîment le foie, provoquant une fibrose ou une cirrhose.

Des années plus tard, la personne infectée peut développer des calculs biliaires, une pancréatite, ou un cancer des canaux biliaires.

Diagnostic

  • Examen d’un échantillon de selles

Le diagnostic de distomatose hépatique repose sur la découverte d’œufs dans les selles de la personne ou dans le contenu de l’intestin.

Traitement

  • Un médicament qui élimine les douves de l’organisme (médicament antihelminthique)

  • Parfois, chirurgie

Les distomatoses hépatiques sont traitées par un médicament qui élimine les douves de l’organisme, comme le praziquantel ou l’albendazole (pour la clonorchiase) ou le triclabendazole, le bithionol, ou le nitazoxanide (pour la fasciolose).

Si les douves obstruent les canaux biliaires, une procédure chirurgicale peut être nécessaire.

Ressources dans cet article