Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Infestation par des cestodes

Par Richard D. Pearson, MD, University of Virginia School of Medicine

L’infestation intestinale par des cestodes survient principalement en mangeant du porc, du bœuf ou du poisson d’eau douce contaminés, mal cuits ou crus, ou dans le cas du ténia nain, de la nourriture ou de l’eau contaminée.

  • Les cestodes adultes, qui vivent dans les intestins humains, généralement, ne sont pas responsables de symptômes mais peuvent causer des douleurs abdominales, des diarrhées et une perte d’appétit.

  • Le ténia du porc peut aussi former des kystes dans le cerveau et ailleurs dans l’organisme (cysticercose).

  • Les kystes du cerveau peuvent provoquer divers symptômes, comme des céphalées, des crises convulsives, de la confusion, et parfois une maladie grave menaçant le pronostic vital.

  • Le diagnostic repose sur la découverte de segments du corps du ver ou d’œufs dans un échantillon de selles ou pour les kystes dans d’autres parties de l’organisme, par imagerie ou tests sanguins.

  • Une cuisson soigneuse du porc, du bœuf et des poissons d’eau douce peut contribuer à la prévention de cette infection.

  • Des médicaments antiparasitaires comme le praziquantel peuvent être utilisés pour traiter l’infection intestinale, et l’albendazole et/ou le praziquantel plus des corticostéroïdes peuvent être utilisés pour soulager les symptômes dus aux kystes dans le cerveau.

Plusieurs espèces de vers solitaires sont responsables d’une infection chez l’homme. Celles-ci incluent

  • Tænia saginata (ténia du bœuf)

  • Tænia solium (ténia du porc)

  • Diphyllobothrium latum (ténia du poisson)

  • Hymenolepis nana (ténia nain)

Les vers solitaires adultes d’autres espèces, Echinococcus granulosus et Echinococcus multilocularis (ténia du chien), vivent dans les intestins des chiens ou d’autres canidés. Ces ténias infectent parfois l’homme, provoquant des kystes dans le foie ou d’autres organes.

Cycle de vie des ténias du porc, du bœuf, et du poisson

Les ténias du porc, du bœuf, et du poisson sont de grands vers plats qui vivent dans l’intestin humain et peuvent atteindre une longueur de 4,5 à 9 m. (l’homme est considéré comme l’hôte définitif parce que les ténias s’accouplent dans l’organisme humain.) Les segments du ver qui produisent les œufs (proglottides) sont émis dans les selles.

À partir des déchets humains non traités et rejetés dans l’environnement, les œufs peuvent être ingérés par des hôtes intermédiaires, comme des porcs, des bovins ou, dans le cas du ténia du poisson, de petits crustacés d’eau douce, qui seront à leur tour dévorés par des poissons. Les œufs éclosent et libèrent des larves dans l’hôte intermédiaire. Les larves traversent la paroi intestinale et sont transportées par le sang aux muscles squelettiques et à d’autres tissus, au sein desquels elles forment des kystes.

L’homme devient l’hôte du parasite en ingérant les kystes présents dans la viande crue ou mal cuite ou dans la chair de poissons d’eau douce. Les kystes s’ouvrent et libèrent les vers adultes qui se fixent sur la paroi intestinale de l’homme. Les vers alors grandissent et produisent des œufs.

Cycle de vie du ténia du porc

  • 1. Une personne peut s’infecter lorsqu’elle ingère du porc cru ou mal cuit contenant des kystes de larves de ténia (appelées cysticerques).

  • 2. Dans l’intestin, les cysticerques deviennent des ténias adultes et se fixent à la paroi de l’intestin.

  • 3. Les ténias adultes produisent des segments (appelées proglottides) qui portent les œufs et peuvent les libérer, ou se détacher du reste du ténia et être excrétés par l’anus.

  • 4. Les œufs, les proglottides, ou les deux, sont excrétés dans les selles.

  • 5. Les porcs ou, plus rarement, l’homme peuvent s’infecter en ingérant des œufs ou des proglottides (par exemple, avec des aliments contaminés par de la matière fécale).

  • 6. Une fois les œufs ingérés, ils éclosent dans l’intestin et libèrent des sphères (appelées oncosphères) qui traversent la paroi de l’intestin.

  • 7. Les oncosphères migrent alors dans la circulation sanguine jusqu’aux muscles et au cerveau, foie, et jusqu’à d’autres organes, où elles se transforment en kystes.

Le saviez-vous ?

  • Les cestodes peuvent mesurer de 4,5 à 9 m de long.

Ténia du bœuf

Cycle de vie du ténia nain

Les ténias nains sont de petites tailles, seulement 40 millimètres de long. Une personne est infectée par le ténia nain en ingérant les œufs du ténia, plutôt que les kystes, comme c’est le cas dans l’infection par le ténia du porc et le ténia du bœuf. Les œufs peuvent être ingérés avec des aliments ou de l’eau contaminée par des excréments humains ou peuvent être transférés dans la bouche après contact avec une personne infectée. Des personnes peuvent parfois accidentellement ingérer des insectes infectés, comme des puces et des coléoptères, dans les céréales.

Les œufs deviennent des adultes qui vivent dans l’intestin. Les ténias adultes pondent des œufs qui sont excrétés dans les selles. Les œufs peuvent être ingérés par une autre personne ou par la même personne, entraînant une infection par une nouvelle génération de ténias adultes.

Cysticercose

Dans le cas du ténia du porc uniquement, la personne qui a ingéré des œufs peut devenir un hôte intermédiaire (l’homme n’est pas un hôte intermédiaire pour les ténias du bœuf et du poisson). Une personne peut devenir un hôte intermédiaire quand l’un des événements suivants se produit :

  • Elle avale les œufs du ténia du porc avec de la nourriture ou de l’eau contaminée par des matières fécales humaines.

  • Elle transfère les œufs dans la bouche après un contact avec une personne infectée ou avec des vêtements ou des meubles contaminés.

  • Les personnes porteuses d’un ver adulte dans leur intestin peuvent se réinfecter lorsqu’elles ingèrent des œufs présents dans leurs selles (par exemple, dans de l’eau ou de la nourriture contaminée), ou lorsque les segments portant des œufs (proglottides) migrent de l’intestin à l’estomac et libèrent les œufs.

Comme lorsque l’hôte est un animal, les œufs se transforment en sphères contenant des larves (oncosphères) lorsqu’ils parviennent à l’intestin. Les sphères traversent la paroi intestinale et atteignent le cerveau, les muscles, d’autres organes, ou les tissus sous-cutanés, dans lesquels elles forment des kystes. Chez l’homme, cette forme de la maladie est appelée cysticercose.

Symptômes de l’infestation par des cestodes

Bien que les cestodes intestinaux demeurent en général cliniquement inapparents, ils peuvent provoquer chez certains patients des douleurs abdominales hautes, une diarrhée et d’autres symptômes. Parfois, la personne infectée par un cestode peut sentir qu’une partie du ver est expulsée via l’anus ou peut voir des morceaux de cestodes ressemblant à un ruban dans les selles. Le ténia nain est plus susceptible que les autres ténias de provoquer des symptômes abdominaux, comme des nausées, des vomissements, de la diarrhée, une gêne abdominale, une perte d’appétit, et une perte de poids.

Le ténia du poisson peut être responsable d’une anémie car il absorbe la vitamine B12, qui est nécessaire à la maturation des globules rouges.

Les symptômes de la cysticercose sont provoqués par les kystes qui se forment dans le cerveau et d’autres organes (comme la moelle épinière, le foie, les poumons, et les yeux). Ces kystes sont parfois responsables de symptômes menaçant le pronostic vital des années après l’infection initiale, lorsque les kystes commencent à se désagréger. Les kystes présents dans le cerveau et dans les méninges (tissus qui enveloppent le cerveau) peuvent provoquer des céphalées, des convulsions, une confusion, ou divers autres symptômes neurologiques. Rarement, des kystes se développent au niveau des yeux, provoquant parfois une cécité, ou au niveau de la moelle épinière, provoquant une faiblesse musculaire ou une paralysie.

Diagnostic de l’infestation par des cestodes

  • Examen d’un échantillon de selles

  • Le diagnostic de cysticercose est établi par tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique

  • Parfois, analyses de sang

Le médecin établit le diagnostic d’une infection par les cestodes en recherchant les segments ou les œufs des vers dans un échantillon de selles.

Chez les patients atteints de cysticercose, on peut mettre en évidence les kystes au niveau du cerveau ou de la moelle épinière par une tomodensitométrie (TDM) ou par une IRM (imagerie par résonance magnétique).

Des examens sanguins pour rechercher les anticorps spécifiques du ténia du porc sont également utiles pour établir le diagnostic. (Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire qui participent à la défense de l’organisme contre les attaques, y compris celle des parasites.)

Prévention de l’infestation par des cestodes

La première mesure à prendre pour se protéger des cestodes consistent à

  • Cuire soigneusement la viande et les poissons d’eau douce à une température supérieure à 57 °C

Une congélation prolongée peut également détruire les kystes. Pour cette raison, les poissons d’eau douce ne doivent pas être servis crus comme le sont les sushis, mais consommés uniquement après avoir été cuits, congelés ou conservés dans la saumure. Les procédés de fumage et de séchage ne détruisent pas les kystes.

Une autre mesure possible est

  • Le contrôle méthodique de la viande et du poisson par des inspecteurs sanitaires.

Les kystes sont visibles dans la viande infestée.

Un traitement adéquat des excréments humains interrompt le cycle de vie des parasites, et de ce fait constitue une mesure de prévention de la cycticercose et de l’infestation par le ténia nain.

Il est également possible de se protéger de l’infestation par le ténia nain en évitant ce qui suit :

  • La nourriture et l’eau susceptibles d’être contaminées par des matières fécales

  • Les céréales contaminées par des insectes infectés

Par exemple, lorsque l’on voyage dans des pays où la nourriture est susceptible d’être contaminée, il est nécessaire de laver, éplucher, et/ou cuire tous les légumes et fruits à l’eau salubre avant de les consommer.

Traitement de l’infestation par des cestodes

  • Pour l’infection intestinale, praziquantel ou nitazoxanide (médicaments antiparasitaires)

  • Pour les symptômes dus à la cysticercose, parfois des corticostéroïdes et un médicament antiparasitaire avec ou sans chirurgie

Un sujet infesté par le ténia intestinal est traité par une seule dose orale de praziquantel. Dans le cas de l’infection par le ténia nain, il est possible d’utiliser du nitazoxanide à la place.

Traitement de la cysticercose

Le traitement de la cysticercose dépend de divers facteurs, notamment les symptômes et le nombre et l’emplacement des kystes dans le cerveau.

Généralement, on ne traite pas une cyticercose à moins que le cerveau ne soit atteint. Alors, des médicaments antiparasitaires (comme l’albendazole ou le praziquantel) et des corticostéroïdes (comme la prednisone) peuvent être administrés. Les corticostéroïdes sont également prescrits aux personnes symptomatiques afin de réduire l’inflammation. Les médicaments antiparasitaires ne sont pas utilisés pour traiter les kystes situés au niveau des yeux ou de la moelle épinière, car ils peuvent déclencher une inflammation grave qui peut endommager les tissus voisins.

Parfois, une intervention chirurgicale est nécessaire, par exemple, lorsque les kystes bloquent le flux de liquide qui entoure le cerveau et la moelle épinière (liquide céphalorachidien) ou lorsque les kystes affectent la moelle épinière ou les yeux.

Ressources dans cet article