Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome, MERS)

Par Craig R. Pringle, BSc, PhD, Emeritus Professor, School of Life Sciences, University of Warwick

Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient est une infection due à un coronavirus responsable de symptômes pseudo-grippaux.

Le virus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) est un coronavirus comparable au virus responsable du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS, Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)). Le virus du MERS a d’abord été détecté en Jordanie et en Arabie saoudite en 2012. En mai 2014, on recensait 658 cas de MERS confirmés et 202 décès. La plupart se sont produits en Arabie saoudite, où de nouveaux cas continuent d’apparaître. Des cas ont également été signalés en France, Allemagne, Italie, Tunisie, et au Royaume-Uni chez des personnes qui avaient voyagé ou qui travaillaient au Moyen-Orient. En mai 2014, trois cas ont été confirmés aux États-Unis. Deux sont des personnes récemment rentrées du Golfe persique, mais la troisième a contracté l’infection aux États-Unis après un contact avec l’une des deux premières personnes.

Les chameaux sont soupçonnés d’être la première source d’infection pour l’homme, mais on ignore comme le virus se transmet des chameaux à l’homme.

L’infection est plus fréquente chez les hommes et plus grave chez les personnes âgées et les personnes atteintes d’une maladie chronique sous-jacente comme le diabète ou une maladie cardiaque ou rénale. L’infection a été mortelle pour près d’un tiers des personnes infectées.

Ce virus se transmet par contact direct avec une personne qui a le MERS. On estime que la personne n’est pas contagieuse tant que les symptômes ne sont pas apparus. La plupart des cas de transmission interhumaine se sont produits chez des professionnels de la santé s’occupant de personnes infectées.

Les symptômes apparaissent généralement 2 à 14 jours environ après l’infection. La plupart des personnes infectées ont de la fièvre, des frissons, des douleurs musculaires, et une toux. Environ un tiers des personnes ont des vomissements, une diarrhée et des douleurs abdominales.

Diagnostic

  • Analyses des liquides des voies respiratoires

  • Analyses de sang

Le médecin suspecte un cas de MERS, lorsqu’une personne présente une infection des voies respiratoires inférieures et a voyagé ou réside dans une région où elle pourrait être exposée au virus ou elle a eu des contacts directs récents avec une personne susceptible d’avoir le MERS.

Pour diagnostiquer le MERS, le médecin prélève des échantillons de liquide à plusieurs endroits au niveau des voies respiratoires, à différentes heures, et les teste pour y détecter le virus. Il fait aussi des analyses de sang pour détecter le virus ou les anticorps produits contre lui. Des analyses de sang sont effectuées chez toutes les personnes qui ont eu des contacts directs avec une personne susceptible d’avoir le MERS.

Traitement

  • Médicaments pour soulager la fièvre et les douleurs musculaires

  • Isolement

Il n’y a pas de traitement spécifique. L’acétaminophène ou un AINS comme l’ibuprofène est administré pour soulager la fièvre et les douleurs musculaires.

Des précautions sont prises pour prévenir la propagation du virus. Par exemple, la personne est isolée, placée dans une chambre seule. Les personnes qui entrent dans la pièce doivent revêtir un masque, une blouse, une coiffe, et des gants. L’air de la chambre peut être filtré.

Les personnes qui se rendent au Moyen-Orient doivent consulter le site internet des conseils de voyage de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (voir WHO World-travel advice on MERS-CoV for pilgrimages ).