Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Chancre mou

Par J. Allen McCutchan, MD, MSc, Professor of Medicine, Division of Infectious Diseases, School of Medicine, University of California at San Diego

Le chancre mou est une maladie sexuellement transmissible provoquée par la bactérie Haemophilus ducreyi qui provoque des ulcérations génitales douloureuses.

Dans les pays industrialisés, le chancre mou est rare, mais c’est une cause fréquente d’ulcérations génitales dans les pays en voie de développement. Comme le chancre mou est responsable d’ulcérations génitales, les personnes infectées sont plus susceptibles d’être atteintes et de transmettre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Symptômes

Les symptômes apparaissent 3 à 7 jours après l’infection. De petites vésicules douloureuses se forment sur les parties génitales ou autour de l’anus avant de se rompre rapidement en laissant des ulcérations superficielles, ouvertes, à bords irréguliers. Ces ulcérations peuvent s’étendre et confluer. Parfois, elles s’étendent en profondeur et endommagent d’autres tissus.

Les ganglions de l’aine peuvent devenir douloureux, s’agrandir, confluer, provoquant la formation d’un abcès (collections de pus) appelé bubon. La peau située au-dessus de l’abcès peut devenir rouge et brillante et se rompre pour permettre l’évacuation du pus contenu dans les ganglions au niveau de la peau. Des ulcérations peuvent apparaître sur d’autres zones de la peau.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Culture d’un échantillon de pus ou de liquide

Le médecin suspecte un chancre mou quand il n’y a pas d’autres causes possibles chez un patient présentant des ulcérations génitales. D’ordinaire, le médecin prélève un échantillon de pus ou de liquide provenant d’une ulcération et l’envoie dans un laboratoire pour le mettre en culture (croissance bactérienne). Cependant, la culture et l’identification de ces bactéries sont difficiles, par conséquent le diagnostic repose davantage sur les symptômes et la probabilité d’exposition à l’infection.

Les tests de dépistage spécifique du chancre mou ne sont pas facilement disponibles, mais on peut réaliser des tests sanguins pour exclure d’autres causes, comme la syphilis.

Traitement

  • Un antibiotique

Plusieurs antibiotiques sont efficaces dans le traitement du chancre mou. Les médicaments suivants peuvent être utilisés :

  • Une seule injection intramusculaire de ceftriaxone

  • Azithromycine, une dose unique par voie orale

  • Ciprofloxacine par voie orale pendant 3 jours

  • Érythromycine par voie orale pendant 7 jours

Si les bubons sont gênants, le médecin peut y faire une incision pour les drainer. Ce traitement n’est appliqué que si la personne prend des antibiotiques pour contrôler l’infection.