Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Granulome inguinal

Par J. Allen McCutchan, MD, MSc, University of California at San Diego

Le granulome inguinal est une maladie sexuellement transmissible rare provoquée par la bactérie Klebsiella granulomatis. Elle se manifeste par une inflammation chronique et une fibrose des organes génitaux.

C’est une infection extrêmement rare dans les pays industrialisés mais qui survient encore en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Australie, en Afrique du Sud, dans les Caraïbes, et dans certaines régions du Brésil et de l’Inde.

Symptômes

Les symptômes apparaissent habituellement 1 à 12 semaines après l’infection. Le premier symptôme est l’apparition d’un nodule rouge, douloureux qui s’élargit lentement pour former une masse ronde, en relief (granulome). Le granulome se rompt alors pour former une ulcération près du site de l’infection initiale :

  • Pénis, scrotum, aine et cuisses chez les hommes

  • Vulve, vagin et peau environnante chez les femmes

  • Visage dans les deux sexes

  • Anus et fesses chez les personnes ayant des rapports sexuels anaux

Les ulcérations peuvent se propager à d’autres zones. Elles se referment lentement avec apparition de cicatrices. Parfois, l’infection se propage par la circulation sanguine au niveau des os, des articulations ou du foie.

Diagnostic

  • Examen du liquide provenant des ulcérations

On suspecte cette maladie quand le patient vit dans une région où elle sévit et qui présente des ulcérations typiques.

Pour confirmer le diagnostic, on prélève un échantillon de liquide recueilli par grattage au niveau de l’ulcération et on l’examine au microscope.

Traitement

  • L’antibiotique triméthoprime-sulfaméthaxazole ou la doxycycline

  • Dépistage et traitement des partenaires sexuels

L’association triméthoprime-sulfaméthoxazole ou la doxycycline par voie orale pendant au moins 3 semaines sont efficaces.

Avec un traitement, l’état des personnes infectées commence à s’améliorer dans les 7 jours. Toutefois, si l’infection s’est propagée jusqu’aux ganglions lymphatiques de l’aine, la guérison peut être lente et des nodules peuvent réapparaître. La personne doit alors être traitée pendant une plus longue période. Lorsque le traitement semble avoir réussi, la personne doit faire l’objet d’examens de contrôle réguliers pendant 6 mois.

Les partenaires sexuels du moment doivent être examinés et en cas d’infection, ils doivent être traités.