Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lymphogranulome vénérien

Par J. Allen McCutchan, MD, MSc, University of California at San Diego

Le lymphogranulome vénérien est une maladie sexuellement transmissible due à Chlamydia trachomatis. Il entraîne une hypertrophie des ganglions douloureuse au niveau de l’aine et, parfois, une infection rectale.

Cette infection est due à des types de Chlamydia trachomatis autres que ceux habituellement responsables d’une infection de l’urètre (urétrite) et du col de l’utérus (cervicite, Infections à chlamydia et autres infections). Elle est présente dans la plupart des zones tropicales et subtropicales mais est rare aux États-Unis. Récemment, en Europe occidentale, les infections rectales causées par ces bactéries sont devenues plus fréquentes chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes.

Symptômes

Les symptômes apparaissent 3 jours ou plus après l’infection. Une petite vésicule indolore, remplie de liquide, se développe habituellement sur le pénis ou dans le vagin. La vésicule laisse généralement place à une ulcération qui cicatrise rapidement et passe souvent inaperçue. Les ganglions de l’un ou des deux côtés de l’aine deviennent ensuite gonflés et douloureux. Les ganglions, qui augmentent de taille et sont sensibles (appelés bubons), s’attachent aux tissus plus profonds et une inflammation apparaît au niveau de la peau qui les recouvre. La peau recouvrant les ganglions affectés peut se rompre et libérer du pus ou du sang sur la peau.

Les personnes peuvent également avoir de la fièvre et ressentir un malaise général. Les femmes souffrent souvent d’un mal de dos ou d’une douleur pelvienne (la partie inférieure du torse).

Si l’infection persiste longtemps ou récidive, il peut apparaître une obstruction des vaisseaux lymphatiques (qui drainent les liquides des tissus), responsable d’un gonflement des tissus génitaux et de la formation d’ulcérations sur la peau. Une infection rectale laisse parfois des cicatrices à l’origine d’un rétrécissement du rectum.

Diagnostic

  • Analyses d’un échantillon de sang

Les symptômes caractéristiques du lymphogranulome vénérien facilitent le diagnostic.

Le diagnostic peut parfois être confirmé par un examen sanguin qui identifie les anticorps contre Chlamydia trachomatis.

Traitement

  • Un antibiotique

Si la doxycycline, l’érythromycine ou la tétracycline (des antibiotiques) sont administrées suffisamment tôt par voie orale pendant 3 semaines, l’infection se résorbe, mais le gonflement peut persister si les lésions des vaisseaux lymphatiques sont irréversibles.

Le médecin peut utiliser une aiguille ou faire une incision pour drainer les bubons s’ils sont gênants.

Les partenaires sexuels du moment doivent être examinés et en cas d’infection, ils doivent être traités.