Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Vaccin pneumococcique

Par William D. Surkis, MD, Clinical Associate Professor of Medicine;Director, Internal Medicine Residency Program, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center ; Jerome Santoro, MD, Clinical Professor of Medicine;Chief, Department of Medicine, Jefferson Medical College;Lankenau Medical Center

Les vaccins pneumococciques protègent contre les infections dues à Streptococcus pneumoniae (infections pneumococciques), comme une infection au niveau de l’oreille, une sinusite, une pneumonie, une septicémie, et une méningite.

Administration

Deux formules de vaccin pneumococcique sont disponibles.

  • Un vaccin conjugué (PCV13) qui protège contre 13 types de pneumocoques.

  • Un vaccin polysaccharidique (PPSV23) qui protège contre 23 types de pneumocoques.

Un vaccin conjugué (PCV13) est généralement recommandé pour les vaccinations de routine de :

  • Tous les enfants : administré normalement à l’âge de 2 mois, 4 mois, 6 mois et entre 12 et 15 mois

  • Les personnes âgées d’au moins 65 ans

Le vaccin conjugué est également recommandé aux personnes âgées de 6 à 64 ans qui présentent un risque élevé de contracter une infection pneumococcique. Si une personne âgée d’au moins 65 ans a reçu sa première dose de vaccin polysaccharidique avant d’avoir 65 ans et que la première dose a été administrée il y a au moins 5 ans, elle recevra une seconde dose, administrée au moins 5 ans après la première. Par exemple, si la personne a reçu la première dose à 64 ans, elle recevra la seconde dose à au moins 69 ans.

Le vaccin polysaccharidique (PPSV23) est recommandé pour la vaccination de routine des personnes suivantes :

  • Les personnes âgées d’au moins 65 ans

Le vaccin polysaccharidique pneumococcique est aussi administré aux enfants plus âgés à haut risque de développement d’une pneumonie ou d’une autre infection à pneumocoques. Deux doses sont administrées : à 24 mois et 3 à 5 ans plus tard.

Le vaccin polysaccharidique est également recommandé aux personnes âgées de 6 à 64 ans qui présentent un risque élevé de contracter une infection pneumococcique. Ce vaccin est efficace chez environ deux adultes sur trois, bien que son efficacité soit moindre chez les personnes âgées affaiblies. Il est plus efficace dans la prévention de certaines complications graves de la pneumonie à pneumocoque (comme la méningite et la septicémie) que dans la prévention de la pneumonie elle-même. Si une personne reçoit le vaccin pneumococcique pour la première fois à 65 ans, elle reçoit d’abord le vaccin conjugué puis le vaccin polysaccharidique 1 an plus tard.

Effets secondaires

Occasionnellement, une douleur et une rougeur apparaissent au niveau du site d’injection. Parmi les autres effets secondaires, il y a fièvre, irritabilité, somnolence, perte de l’appétit et vomissements.