Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Fractures de la cheville

(Fracture du péroné ; Fracture du tibia)

Par Danielle Campagne, MD , Assistant Clinical Professor, Department of Emergency Medicine, University of San Francisco - Fresno

Les fractures de la cheville peuvent impliquer le renflement osseux à l’extérieur de la cheville (malléole latérale) qui est l’extrémité du petit os de la partie inférieure de la jambe (péroné). Ou, elles peuvent impliquer le renflement à l’intérieur de la cheville (malléole interne), qui est l’extrémité du plus gros os de la jambe (tibia), ou l’extrémité inférieure arrière du tibia (malléole postérieure) ou, plus souvent, les deux.

Les fractures de la cheville sont fréquentes. La cheville peut se fracturer lorsque le pied est poussé vers le haut ou le bas ou qu’il rentre ou qu’il sort. La cheville peut se fracturer en plusieurs endroits. Parfois, la partie supérieure du péroné (près du genou) est également fracturée.

L’articulation de la cheville se compose de trois os :

  • Les deux os de la partie inférieure de la jambe (péroné et tibia)

  • Un os dans le pied (astragale) situé entre les os de la jambe et l’os du talon

Ces trois os sont attachés par plusieurs ligaments, qui forment un anneau et rendent la cheville stable. Les fractures altèrent souvent l’anneau en plusieurs endroits. Par exemple, si l’un des os est fracturé, un ligament est souvent sévèrement déchiré en même temps. Si une fracture altère deux structures ou plus dans l’anneau, la cheville est instable.

Parfois, lorsqu’une force est appliquée sur un ligament de la cheville, le ligament arrache un petit éclat d’os à l’endroit où il est attaché à l’os. Ce type de fracture, que l’on appelle fracture par arrachement, peut être ressentie davantage comme une entorse sévère plutôt que comme un os fracturé.

Ligaments de la cheville

Symptômes

Une cheville fracturée est douloureuse et enflée. Généralement, les personnes ne peuvent pas s’appuyer sur l’extrémité blessée.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Radiographies

Pour rechercher des fractures, les médecins examinent et palpent doucement la cheville. S’ils suspectent une fracture, ils réalisent plusieurs radiographies pour confirmer (ou exclure) la fracture.

En se basant sur les résultats de l’examen et des radiographies, les médecins déterminent si la cheville est stable ou non. Puis, ils peuvent déterminer le traitement optimal.

Traitement

  • Pour la plupart des fractures stables, plâtre

  • Pour les fractures instables, parfois chirurgie pour réaligner les os cassés

Pour la plupart des fractures de la cheville stables (y compris les fractures par arrachement), un plâtre est requis pendant environ 6 semaines. Ces fractures guérissent généralement bien.

Pour les fractures instables, une chirurgie peut être requise. Généralement, une réduction ouverte avec fixation interne (ROFI, Chirurgie) est réalisée. Après de telles blessures, la cheville peut ne pas être aussi forte qu’avant.

Ressources dans cet article