Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Luxation de la hanche

Par Danielle Campagne, MD , Assistant Clinical Professor, Department of Emergency Medicine, University of San Francisco - Fresno

La luxation de la hanche survient lorsque la tête sphérique du fémur sort de la cavité arrondie de l’os de la hanche (bassin).

  • Généralement, la hanche est luxée lorsqu’une force importante frappe un genou plié et pousse la tête du fémur en arrière.

  • Les personnes avec une luxation de la hanche présentent souvent d’autres blessures.

  • La hanche est très douloureuse, et généralement les personnes ne peuvent pas bouger la jambe.

  • Les médecins diagnostiquent la luxation en examinant la hanche et en réalisant des radiographies.

  • Les médecins peuvent généralement remettre la hanche en place sans chirurgie, généralement après avoir donné aux personnes des médicaments pour supporter la procédure.

Dans la plupart des luxations de la hanche, la tête du fémur est poussée en arrière. Ces luxations surviennent généralement lorsque le genou et la hanche sont fléchis (comme lorsque l’on s’assoit) et qu’une force importante frappe le genou. Une cause fréquente est de se taper le genou contre le tableau de bord lors d’un accident de la route. La luxation de la hanche peut également survenir lorsque les personnes tombent d’un endroit en hauteur (comme une échelle) ou pratiquent un sport de contact (comme le football ou le rugby). Chez les personnes âgées, une force beaucoup moins importante est nécessaire pour luxer une hanche.

La force causant une luxation de la hanche cause également souvent d’autres blessures. Par exemple, lorsqu’une luxation de la hanche est due à une chute ou à un traumatisme sportif, le bassin, le genou ou les jambes peuvent être fracturés, et le dos ou la tête peut être blessé(e).

Parfois, les enfants naissent avec une luxation ou une déformation de la hanche (ce que l’on appelle dysplasie de la hanche, Malformations des membres et des articulations). Si une dysplasie de la hanche n’est pas détectée avant que les enfants ne commencent à marcher, ils peuvent ne pas marcher normalement, et la hanche peut ne pas se développer normalement.

Lorsque la hanche est luxée, les os peuvent être cassés, et les nerfs, y compris le nerf sciatique, peuvent être lésés. L’apport sanguin alimentant la tête du fémur peut être perturbé, entraînant la mort du tissu osseux (ce que l’on appelle ostéonécrose).

Une articulation de la hanche artificielle ( Remplacement de la hanche) peut également être luxée. Elle est parfois luxée après un traumatisme, peut survenir tandis que les personnes réalisent leurs activités quotidiennes habituelles.

Symptômes

La luxation de la hanche est très douloureuse. Les personnes ne peuvent généralement pas bouger la jambe.

Lorsque le fémur est poussé en arrière, la jambe affectée semble plus courte et tourne vers l’intérieur.

Lorsque le fémur est poussé en avant, la jambe tourne vers l’extérieur. Elle semble plus courte, mais cela n’est pas aussi évident que lorsque le fémur est poussé en arrière.

Si les nerfs sont affectés, des parties du pied et de la cheville peuvent être engourdies.

Diagnostic

  • Radiographies

Si les personnes pensent que leur hanche est luxée, elles ne doivent pas la bouger. Elles doivent être conduites aux urgences, généralement en ambulance.

Les médecins peuvent généralement identifier une hanche luxée lorsqu’ils examinent la zone. Des radiographies sont réalisées pour confirmer le diagnostic et rechercher d’autres fractures.

Traitement

  • Manœuvres pour remettre la hanche en place

  • Éventuellement, repos au lit ou immobilisation pendant une courte période

  • Kinésithérapie

S’il n’y a pas d’autre lésion, les médecins remettent la hanche en place (ce que l’on appelle réduction) dès que possible. Tout retard augmente le risque de mort du tissu osseux. La chirurgie n’est pas nécessairement requise.

Avant la réduction de la hanche, les personnes reçoivent un sédatif, un analgésique et un myorelaxant, mais elles peuvent rester conscientes. Ou, elles peuvent nécessiter un anesthésique général (les rendant inconscientes) ou un anesthésique injecté autour de la moelle épinière pour les endormir à partir de la taille. Les personnes allongées sur le dos, généralement sur une planche rigide sur le sol, les médecins fléchissent doucement la hanche et tirent le fémur vers le haut.

S’il y a d’autres lésions, une chirurgie peut être nécessaire pour les réparer.

Après la réduction, la plupart des personnes présentant une luxation postérieure de la hanche peuvent marcher dans un délai de 5 à 7 jours, bien qu’elles puissent nécessiter des béquilles en premier lieu. Les personnes présentant certains types de luxations peuvent nécessiter des béquilles plus longtemps ou, rarement, de manière irréversible. Le repos au lit n’est pas recommandé, car il augmente le risque de complications telles que les caillots sanguins.

Juste après la chirurgie, un kinésithérapeute bouge généralement doucement l’articulation des personnes (ce que l’on appelle exercice passif), en utilisant parfois un développeur de mouvement passif continu.