Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Fractures de la jambe

Par James R. Roberts, MD, Drexel University College of Medicine;Mercy Catholic Medical Center

Fractures tibiales

Les fractures de la diaphyse du tibia (situées entre le genou et la cheville) proviennent en général de lésions de haute énergie, telles que les accidents de la voie publique, les collisions, les chutes de ski ou le renversement de piétons par des véhicules. Ce type de fracture peut être très grave, surtout si la peau, les muscles, les nerfs ou les vaisseaux sanguins ont été lésés. Ces lésions peuvent conduire au syndrome compartimental (voir Syndrome compartimental).

Dans les fractures fermées du tibia, un plâtre remontant au-dessus du genou est nécessaire au début du processus de guérison. Il peut être ensuite remplacé par un plâtre au-dessous du genou. La durée totale du port du plâtre est en général d’environ 3 mois, mais la guérison peut prendre plus de temps. Un grand nombre de ces fractures fermées est traité chirurgicalement à l’aide detiges ou de plaques métalliques. Après l’intervention, un plâtre n’est généralement pas nécessaire et la rééducation peut commencer plus tôt. Si la peau est lésée de manière importante et l’os a nu est exposé, il est nécessaire d’employer un fixateur externe (un cadre fait de tiges sur lesquelles sont fixées des broches en acier inoxydable qui traversent la peau et s’insèrent dans l’os).

Fractures du fémur

Les fractures de la diaphyse du fémur (gros os au-dessus du genou) sont des lésions graves, généralement provoquées par des chutes en hauteur ou des accidents de la voie publique à vitesse élevée. Un équipement de traction spécial est nécessaire pour le transport à l’hôpital. Chez l’adulte, ces fractures sont traitées par une intervention chirurgicale en urgence, afin d’aligner et de fixer les fragments osseux par des tiges ou des plaques métalliques (procédure connue sous le nom de réduction ouverte et fixation interne [ORIF en anglais]). Après l’intervention, la plupart de sujets peuvent marcher immédiatement à l’aide de béquilles.