Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lésions de la vessie

Par Noel A. Armenakas, MD

Une lésion de la vessie intervient souvent suite à un traumatisme pelvien, comme cela se produit lors d’accidents de la circulation à vitesse élevée ou de chutes. Les plaies pénétrantes, en général par balle, peuvent aussi, bien que rarement, léser la vessie. En outre, une lésion de la vessie peut survenir accidentellement pendant une intervention chirurgicale mettant en cause le bassin ou le bas abdomen (comme cela peut arriver pendant l'ablation de l’utérus [hystérectomie], un accouchement par césarienne ou l'ablation du côlon [colectomie])

Si les lésions de la vessie ne sont pas rapidement traitées, des complications telles qu'une miction fréquente et urgente, une perte d'urine incontrôlable (incontinence urinaire), un saignement persistant dans l'urine (hématurie) une ouverture anormale entre la vessie, la peau ou un organe interne (fistule), un écoulement d'urine des voies urinaires dans les tissus environnants et une infection peuvent se développer.

Les symptômes et le diagnostic

Les symptômes les plus fréquents de lésion vésicale sont la présence de sang dans les urines (hématurie), des troubles mictionnels et des douleurs dans le bassin et le bas abdomen. En cas de lésion du plancher vésical (région où se situe le muscle qui participe au contrôle des mictions), des mictions très fréquentes ou une perte incontrôlée d’urine (incontinence urinaire) peut se produire.

L’examen le plus précis pour établir un diagnostic de lésion vésicale est la cystographie, procédure qui nécessite l’injection dans la vessie d’un produit de contraste radio-opaque, visible à la radiographie, et la tomodensitométrie (TDM) ou des radiographies sont utilisées pour détecter les fuites d'urine. Les lésions de la vessie qui surviennent pendant une intervention chirurgicale sont généralement reconnues rapidement et des examens d'imagerie ne sont pas nécessaires.

Le traitement

Les plaies vésicales minimes, contusions ou déchirures (lacérations) peuvent être traitées par la mise en place d’une sonde dans l’urètre pendant 5 à 10 jours, le temps que la vessie guérisse. En cas de lésions plus étendues ou permettant le passage d’urine dans la cavité abdominale, il est nécessaire d’avoir recours à la chirurgie pour déterminer l’étendue de la lésion et réparer toutes les déchirures. L'urine peut alors être drainée plus efficacement de la vessie à l'aide d'une ou de deux sondes (cathéters). Les deux cathéters sont insérés dans l’urètre (cathéter transurétral) et/ou directement dans la vessie à travers la peau de la partie basse de l’abdomen (cathéter sus-pubien). Ces cathéters sont enlevés après 7 à 10 jours en moyenne, ou lorsque la vessie est guérie de façon satisfaisante. Il faut traiter les éventuelles complications.

Lorsqu'une lésion vésicale est reconnue pendant une intervention chirurgicale, il faut la traiter immédiatement.