Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lésions rénales

Par Noel A. Armenakas, MD

Les reins sont les organes de l’appareil urinaire le plus souvent lésés. Les traumatismes fermés consécutifs à des accidents de la circulation, des chutes ou des traumatismes sportifs en sont la cause la plus fréquente. Les lésions rénales pénétrantes peuvent être provoquées par balle ou par une arme blanche. Plus rarement, les lésions peuvent survenir pendant les tests de diagnostic tels qu'une biopsie du rein, ou pendant divers traitements comme ceux destinés à traiter les calculs rénaux, notamment la lithotritie extracorporelle par ondes de choc. La plupart des traumatismes fermés provoquent des lésions peu importantes. Cependant, certaines peuvent être graves. Si les lésions rénales graves dues à un traumatisme fermé ou pénétrant ne sont pas traitées, des complications telles que insuffisance rénale, hypertension artérielle, hémorragie tardive et infection peuvent survenir.

Les symptômes et le diagnostic

Les symptômes d'une lésion rénale due à un traumatisme fermé peuvent être notamment douleur ou contusions dans la partie haute de l'abdomen ou dans la région comprise entre les côtes et les hanches (flanc), présence de sang dans les urines, marques près d'un rein faites par une ceinture de sécurité ou douleurs provenant de fractures des côtes inférieures. Quand les lésions rénales sont graves, elles peuvent s'accompagner d’hypotension et d’anémie en cas de saignement abondant.

Lésions rénales : légères à sévères

La sévérité des lésions rénales est très variable. Lors d’un traumatisme minime, il peut n’y avoir qu’un hématome. Lorsque le traumatisme est plus violent, le rein peut être coupé ou déchiré (lacérations) et de l'urine et du sang peuvent s'écouler dans les tissus adjacents. Un caillot sanguin se forme parfois autour du rein. Si le rein est arraché au niveau de l’implantation des vaisseaux, un saignement abondant peut se produire et provoquer un état de choc, voire la mort. La plupart des lésions du rein entraînent la présence de sang dans les urines.

Les antécédents des événements ayant conduit à la lésion, les symptômes de la personne et un examen clinique aident les médecins à reconnaître les lésions rénales. Un échantillon d'urine est recueilli et analysé pour déterminer s'il y a présence de sang. La présence de sang dans les urines d'une personne souffrant d'une blessure du tronc indique que cette blessure peut impliquer le rein. Le sang peut être visible à l'œil nu (hématurie macroscopique) ou seulement au microscope (hématurie microscopique). En ce qui concerne les plaies pénétrantes, la localisation de la plaie (partie supérieure ou moyenne de l’abdomen, dos ou flanc) peut permettre au médecin d’établir le diagnostic d’atteinte rénale.

Les adultes présentant de légers symptômes et une présence de sang dans les urines visible seulement au microscope n'ont probablement qu'une ecchymose peu importante pouvant guérir d'elle-même. Aucun autre examen n’est généralement nécessaire. En ce qui concerne les enfants et les adultes chez qui les médecins soupçonnent une lésion plus grave, il faut effectuer une tomodensitométrie (TDM) avec un produit radio-opaque (produit de contraste).

Le traitement

Lorsqu'il s'agit de lésions rénales bénignes, le contrôle de l’apport de liquides et le repos au lit suffisent généralement pour que le rein guérisse de lui-même. Lorsque les lésions sont plus graves, la prise en charge commence par le contrôle des pertes sanguines et la prévention des chocs. Des liquides et parfois du sang sont administrés par voie intraveineuse pour maintenir la tension artérielle à des valeurs normales et stimuler la production d’urine. Seules les lésions graves issues de traumatismes fermés, comme c'est le cas lorsque le rein saigne avec persistance, entourées d'un caillot sanguin qui s'étend ou qui est arraché de ses attaches aux vaisseaux sanguins, exigent une réparation chirurgicale. Les lésions pénétrantes graves nécessitent également une réparation chirurgicale. Dans certains cas rares, il faut procéder à l’ablation du rein.

La plupart des patients guérissent à condition que l’atteinte rénale, même grave, soit diagnostiquée et traitée rapidement. La maladie rénale chronique, lorsqu'elle se développe, peut exiger un traitement à vie. D’autres complications des lésions rénales, telles que l’hypertension artérielle, l’hémorragie tardive et l'infection, ont besoin d’un traitement particulier.

Ressources dans cet article