Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Fractures de la mâchoire et du milieu du visage

Par Sam P. Most, MD, Chief, Division of Facial Plastic and Reconstructive Surgery, and Professor, Departments of Otolaryngology-Head & Neck Surgery (Plastic), Stanford University School of Medicine

Les lésions du visage surviennent souvent en association. Par exemple, l’œil et le nez ou la bouche ainsi que la joue peuvent être endommagés par suite d’une même lésion.

  • Une mâchoire fracturée provoque généralement douleur et gonflement, modifie la façon dont les dents s’adaptent les unes aux autres (occlusion), et empêche d’ouvrir la bouche en grand.

  • Les fractures de la partie moyenne du visage peuvent provoquer un gonflement, une vision double, un engourdissement facial, un enfoncement du globe oculaire, des changements dans l’adaptation des dents (occlusion) et/ou l’incapacité d’ouvrir la bouche en grand.

  • Les médecins détectent généralement les fractures de la mâchoire et du visage pendant un examen, mais normalement des radiographies ou une tomodensitométrie sont réalisées.

  • La fracture de la mâchoire inférieure est traitée par le repos de la mâchoire, la chirurgie ou l’immobilisation de la mâchoire en position de fermeture jusqu’à la guérison des os.

  • Une fracture de la partie moyenne du visage peut être traitée chirurgicalement mais seulement si la fracture cause des problèmes autres que douleur et gonflement, tels qu’une déformation du visage.

L’expression fracture de la mâchoire fait souvent référence à la fracture de la mâchoire inférieure (mandibule). Les fractures de la mâchoire supérieure (maxillaire) sont parfois appelées fracture de la mâchoire mais sont normalement considérées comme des fractures faciales.

La mandibule est souvent fracturée par suite d’un traumatisme fermé, comme un coup de poing, un coup de batte de baseball ou un autre objet.

Les fractures du maxillaire peuvent survenir lorsque l’avant du visage se cogne contre un objet immobile, comme dans le cas d’une chute en hauteur ou un accident de la circulation. Certaines fractures sont le résultat d’un objet contondant tel qu’un poing ou une arme. Certaines fractures de la mâchoire ne brisent qu’une alvéole dentaire.

Fractures de la partie moyenne du visage

De nombreuses fractures du visage, surtout celles qui résultent d’un choc important (comme d’un accident de la circulation), appartiennent à l’une des catégories suivantes (classification de LeFort) :

  • I. La fracture s’étend au-dessus de la mâchoire supérieure (maxillaire).

  • II. La fracture s’étend de la partie inférieure de la joue, sous l’œil, sur la racine du nez et jusqu’à la partie inférieure de l’autre joue.

  • III. La fracture s’étend sur l’arête du nez et sur les os entourant les yeux.

Symptômes

Une mandibule fracturée cause en général de la douleur et le gonflement de la mâchoire, et donne souvent la sensation que les dents ne sont plus adaptées les unes aux autres comme elles le devraient. Souvent, l’ouverture totale de la bouche n’est pas possible et une déviation latérale à l’ouverture ou à la fermeture de la bouche se produit.

Les fractures du maxillaire causent souvent une tuméfaction et une déformation du visage. Les autres symptômes possibles dépendent de la localisation de la fracture.

Les fractures des os du plancher de l’orbite peuvent provoquer une vision double (parce que les muscles de l’œil s’attachent à proximité), l’engourdissement de la peau sous l’œil (à cause de lésions nerveuses), ou l’enfoncement du globe oculaire.

Les fractures de l’os de la pommette (arcade zygomatique) peuvent entraîner l’impossibilité d’ouvrir la mâchoire en grand, un changement dans l’adaptation des dents les unes aux autres et l’irrégularité de la pommette que l’on peut sentir au toucher.

Les autres fractures du maxillaire qui s’étendent vers le bas à l’intérieur de la mâchoire peuvent entraîner l’impossibilité d’ouvrir la mâchoire en grand et un changement dans l’adaptation des dents les unes aux autres.

Tout traumatisme suffisamment puissant pour fracturer le maxillaire peut également causer des lésions des vertèbres cervicales ( Lésions de la moelle épinière et des vertèbres) ou une lésion cérébrale, avec la manifestation des symptômes de ces lésions. Avec les fractures du maxillaire, il arrive mais rarement que le gonflement soit suffisamment grave pour bloquer les voies respiratoires et gêner la respiration. Les fractures qui s’étendent à travers une dent ou son alvéole créent une ouverture dans la bouche pouvant permettre aux bactéries de la bouche d’infecter la mandibule ou le maxillaire.

Diagnostic

  • Radiographies et/ou tomodensitométrie

  • Examen de l’œil

Les médecins peuvent généralement déterminer après examen si la mâchoire est fracturée. Des clichés radiographiques sont réalisés pour diagnostiquer les fractures de la mandibule ou d’une alvéole dentaire seule. Une tomodensitométrie (TDM) est effectuée pour diagnostiquer les fractures du maxillaire. Des radiographies du cou sont prises pour exclure les lésions du rachis. Si les personnes présentent des symptômes de lésion cérébrale, on effectue une TDM du cerveau. En cas de troubles de la vision ou de lésion proche de l’œil, on pratique un examen de l’œil.

Traitement

  • Traitement des fractures spécifiques, pouvant inclure une chirurgie

En cas de suspicion d’une fracture de la mâchoire, il est recommandé de se rendre immédiatement au service des urgences.

Si un gonflement ou un saignement commence à obstruer les voies respiratoires, l’insertion d’une sonde endotrachéale pourra aider les personnes à respirer.

Traitement des fractures de la mandibule

Le traitement des fractures de la mandibule comprend le repos de la mâchoire pour que l’os puisse guérir. Les fractures légères peuvent exiger seulement que les personnes s’abstiennent de mastiquer et se limitent aux aliments liquides ou mous. Les fractures plus graves (comme celles qui mettent en cause plusieurs fractures ou dont les extrémités d’os sont séparées, appelées fractures avec déplacement) exigent que la mâchoire soit réparée.

Les médecins peuvent visser des plaques dans l’os de chaque côté de la fracture, ou ils peuvent immobiliser les mâchoires supérieure et inférieure ensemble pendant plusieurs semaines. Si la mâchoire est immobilisée en position de fermeture, les personnes ne pourront s’alimenter que par des liquides aspirés par une paille. Comme la surface des dents ne peut être brossée qu’en partie pendant que les mâchoires sont immobilisées, un bain de bouche sera prescrit deux fois par jour. Après plusieurs semaines d’immobilisation, la mâchoire affaiblie a besoin d’être renforcée par des exercices.

Chez les enfants, certaines fractures de la mandibule, près de l’oreille, ne sont pas immobilisées. Au lieu de cela, on utilise un dispositif qui limite légèrement les mouvements des mâchoires pendant 5 à 10 jours.

Traitement des fractures du maxillaire

Les fractures du maxillaire sont traitées par la chirurgie si elles causent des problèmes comme des symptômes relatifs à la vision, un changement dans l’adaptation des dents les unes aux autres, la limitation de l’ouverture de la mâchoire, l’enfoncement des globes oculaires, l’engourdissement du visage ou un changement d’aspect indésirable. Les médecins attendent souvent quelques jours après la lésion (quand le gonflement s’estompe) pour décider s’il est nécessaire d’avoir recours à la chirurgie. La chirurgie implique souvent une fixation à l’aide de vis et de plaques. Après une intervention chirurgicale, la mâchoire doit souvent être immobilisée, pour quelques jours seulement, après quoi les personnes peuvent commencer à s’alimenter avec des nourritures molles pendant plusieurs semaines.

Traitement des fractures des alvéoles dentaires

La fracture d’une alvéole dentaire se traite par antibiotiques.

Le saviez-vous ?

  • Les personnes dont les mâchoires sont immobilisées doivent toujours porter sur eux des pinces coupantes. En cas de vomissements, ils doivent couper les fils métalliques maintenant la mâchoire fermée parce qu’il faut éviter d’inhaler le vomi.

Ressources dans cet article