Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Iritis traumatique et iritis chimique

(iridocyclite ; uvéite traumatique)

Par Kathryn Colby, MD, PhD, Louis Block Professor and Chair, Department of Ophthalmology & Visual Science, University of Chicago School of Medicine

L’iritis est l’inflammation de la muqueuse interne pigmentée de l’œil (uvée), de l’iris ou des deux.

L’iritis peut se développer après un traumatisme fermé de l’œil ou une brûlure chimique, généralement dans les 3 jours suivants. Cependant, une iritis peut également se développer sans qu’il n’y ait de lésion ( Uvéite).

Les symptômes peuvent comprendre le larmoiement, la rougeur de l’œil et une douleur intense dans l’œil. En général, l’iritis provoque une vision floue ou une douleur lors de l’exposition à une lumière vive (photophobie).

Les médecins basent leur diagnostic sur les antécédents des personnes, leurs symptômes et les résultats d’un examen à la lampe à fente.

Traitement de l’iritis

  • Médicaments pour soulager la douleur

On instille dans l’œil des médicaments qui dilatent la pupille. Le médicament détend les muscles de la partie pigmentée de l’œil (iris) qui présente des spasmes douloureux. Ces médicaments s’appellent cycloplégiques et comprennent le cyclopentolate et l’homatropine.

Des collyres à base de corticoïdes (tels que la prednisolone) sont souvent utilisés pour raccourcir la durée des symptômes. Les cycloplégiques et les corticoïdes sont généralement adéquats pour soulager la douleur mais, si nécessaire, les personnes peuvent également prendre de l’acétaminophène.