Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lésions provoquées par l’électricité

Par Mary Ann Cooper, MD, University of Illinois at Chicago

Une lésion due à l’électricité se produit lorsqu’un courant électrique traverse le corps, altérant alors le fonctionnement d’un organe avec parfois brûlure des tissus.

  • Le principal symptôme d’une lésion due à l’électricité est la brûlure cutanée, mais les lésions ne sont pas toujours visibles.

  • Les médecins examinent la personne pour détecter tout rythme cardiaque anormal, des fractures, des luxations, des lésions de la moelle épinière ou d’autres traumatismes.

  • Les troubles du rythme cardiaque sont surveillés, les brûlures traitées et, si une brûlure a causé des dommages internes étendus, des liquides sont administrés par voie intraveineuse.

Les lésions dues à l’électricité peuvent survenir de différentes façons : contact avec une machine ou un appareil électrique défectueux, contact accidentel avec une installation électrique domestique ou, à l'extérieur, avec les lignes du réseau d'alimentation électrique. Une décharge électrique consécutive au contact avec une prise de courant domestique ou un petit appareil électrique est rarement grave, mais l'exposition accidentelle à de hautes tensions est la cause d'environ 400 décès annuels aux États-Unis. La gravité des lésions est variable et dépend des facteurs suivants :

  • l'intensité du courant

  • le type de courant

  • le trajet du courant à travers le corps

  • la durée de l'exposition au courant

  • la résistance électrique opposée au courant

L'intensité du courant

L'intensité du courant est mesurée en volts et en ampères. La tension du courant domestique ordinaire aux États-Unis et de 110 à 220 volts. Un courant dont la tension est supérieure à 500 volts est considéré comme un courant à haute tension. Une décharge de courant à haute tension peut traverser l’air sous forme d’un arc électrique, sur une distance variable de quelques centimètres jusqu’à plusieurs mètres, selon la tension. Ainsi, une personne peut être blessée simplement parce qu’elle s’approche trop près d’une ligne à haute tension. Le courant à haute tension provoque des lésions plus graves (lésions internes notamment) que le courant à basse tension.

Le type de courant

Le courant électrique est classé en courant continu (CC) ou en courant alternatif (CA). Le courant continu, comme celui qui est généré par des piles et des batteries, se dirige constamment dans le même sens. Le courant alternatif, comme celui des prises murales domestiques, change de sens 50 à 60 fois par seconde. Le courant alternatif, largement utilisé dans les installations électriques domestiques aux États-Unis et en Europe, est plus dangereux que le courant continu. Le courant continu n’entraîne en général qu’une seule contraction musculaire qui peut être suffisamment forte pour éloigner la victime de la source électrique. Le courant alternatif entraîne une contraction musculaire prolongée qui empêche souvent la victime de se dégager de la source électrique. Ainsi, l’exposition au courant alternatif peut être prolongée. Même une petite quantité de courant alternatif, à peine ressentie comme une légère décharge, peut entraîner l’immobilisation de la personne à la source. Une quantité de courant alternatif légèrement supérieure peut provoquer la contraction des muscles thoraciques, bloquant alors la respiration. Quand le courant est encore plus fort, il peut provoquer des rythmes cardiaques anormaux (arythmies).

Le trajet du courant

Le trajet du courant à travers le corps humain détermine quels seront les tissus atteints. Comme le courant alternatif change continuellement de sens, les termes fréquemment utilisés, « entrée » et « sortie », sont incorrects. Les termes « source » et « terre » sont plus précis. Les points source les plus fréquents de l’électricité sont : la main et la tête. Le point de mise à la terre le plus fréquent est le pied. Un courant qui traverse le corps de bras à bras ou de bras à jambe peut passer par le cœur et ceci est beaucoup plus dangereux qu'un courant qui par exemple, se dirige d'une jambe vers le sol. Un courant qui traverse la tête peut entraîner des lésions cérébrales.

La durée de l'exposition

En général, plus une personne est exposée longtemps au courant et plus la lésion est grave.

La résistance au courant

La résistance est la capacité à empêcher la circulation du courant électrique. La plus grande part de la résistance du corps humain est située au niveau de la peau. Plus la peau est épaisse, plus la résistance est importante. Par exemple, les paumes des mains et les plantes des pieds, si elles sont épaisses et calleuses, sont beaucoup plus résistantes au courant électrique que les zones de peau plus fine, telles que l’intérieur du bras. La résistance de la peau diminue si elle est lésée (par exemple, si elle est atteinte de lésions punctiformes ou d'excoriations) ou bien si elle est mouillée. Si la résistance de la peau est élevée, l’atteinte est essentiellement locale et superficielle, ne causant que des brûlures cutanées. Si la résistance de la peau est faible, l’atteinte affecte est plus profonde et touche les organes internes. Ainsi, les lésions sont surtout internes lorsqu'une personne mouillée entre en contact avec le courant électrique, par exemple, lorsqu'un sèche-cheveux tombe dans la baignoire, ou quand la personne marche dans une flaque d’eau qui est en contact avec une ligne électrique tombée sur le sol.

Les symptômes

Très souvent, le principal symptôme d’une lésion due à l’électricité est la brûlure cutanée (voir Brûlures), mais toutes les lésions provoquées par l’électricité ne causent pas de dommage externe. Le courant à haute tension peut provoquer d’importantes brûlures internes. En cas de lésion musculaire étendue, le membre atteint peut développer un œdème très important qui peut comprimer les artères (syndrome compartimental [voir Syndrome compartimental]), bloquant alors l’apport de sang au membre. Si le courant passe près des yeux, il peut entraîner une cataracte. La cataracte peut se développer au bout de quelques jours, voire des années, après l’accident. Quand les lésions musculaires sont étendues (affection appelée rhabdomyolyse), une substance chimique, la myoglobine, est libérée dans le sang. La myoglobine peut endommager les reins.

Les enfants qui mordent ou mettent à la bouche une rallonge électrique, peuvent se brûler la bouche et les lèvres. Ces brûlures peuvent provoquer des déformations du visage et des anomalies de croissance des dents, de la mâchoire et du visage. Un autre risque est le saignement grave d’une artère de la lèvre, qui peut survenir lorsque la croûte cicatricielle tombe, en général 7 à 10 jours après l’accident.

Une petite décharge électrique peut provoquer des douleurs et des contractions musculaires modérées, ainsi qu’un mouvement de recul pouvant projeter la victime au sol. Une décharge plus importante peut entraîner des troubles du rythme cardiaque potentiellement mortels. Les expositions sévères peuvent déclencher des contractions musculaires suffisamment intenses pour projeter la victime au sol et entraîner des traumatismes tels que luxations et fractures et autres traumatismes fermés.

Les nerfs et le cerveau peuvent être atteints de différentes façons, entraînant des convulsions, des hémorragies (saignements) dans le cerveau, des pertes de mémoire à court terme, des troubles de la personnalité, une irritabilité ou des troubles du sommeil. Les lésions des nerfs périphériques ou de la moelle épinière peuvent entraîner une faiblesse musculaire, des paralysies, un engourdissement, des picotements, des douleurs chroniques et un dysfonctionnement érectile (impotence).

Le diagnostic

Les médecins examinent la personne pour détecter les brûlures, les fractures, les luxations, les lésions de la moelle épinière ou d’autres traumatismes.

Chez la plupart des personnes qui ne présentent aucun symptôme, les tests et la surveillance ne s'avèrent pas nécessaires. Chez certaines personnes, une surveillance cardiaque est effectuée par un électrocardiogramme (ECG). Chez d'autres personnes, des analyses de sang et d'urine peuvent être nécessaires. Si la personne est inconsciente, des examens d'imagerie tels que la tomodensitométrie (TDM) ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent être nécessaires.

Prévention

L’éducation et le respect des normes de sécurité relatives à l’utilisation de l’électricité sont fondamentaux. Il est nécessaire de vérifier la conception, l’installation, et la maintenance de tous les dispositifs électriques pour éviter les accidents domestiques et professionnels. Les câblages électriques doivent être installés et entretenus par du personnel qualifié. Des protecteurs de prise de courant réduisent les risques dans les résidences où vivent des nourrissons ou de jeunes enfants.

Tout dispositif électrique pouvant entrer en contact avec le corps humain doit être relié à la terre de façon adéquate (prise de terre). Les prises électriques à 3 conducteurs sont les plus sûres. La suppression de la broche du fil de terre d’un câble électrique (pour pouvoir le brancher sur une prise à deux broches) est dangereuse et augmente le risque d’accident. Les disjoncteurs différentiels, qui peuvent interrompre le circuit électrique en cas de défaut d’isolement d’une installation (fuite de courant supérieure à 5 mA), sont recommandés dans les zones exposées à l’eau : cuisines et salles de bains, ainsi qu’à l’extérieur

Pour éviter les lésions provoquées par un arc électrique, il est recommandé de ne pas utiliser de perches ou d’échelles à proximité des lignes à haute tension.

Le traitement

Dans un premier temps, il est nécessaire de dégager la personne de la source électrique. La manière la plus sûre consiste à couper le courant, par exemple, en déclenchant l'interrupteur de l’alimentation générale au disjoncteur, en fermant l'interrupteur local ou en débranchant le dispositif en cause de la prise électrique murale. Il ne faut jamais toucher la victime tant que le courant n’a pas été coupé, en particulier si l’accident a lieu sur une ligne à haute tension.

Les lignes à haute tension sont difficiles à distinguer des lignes à basse tension, surtout à l’extérieur. La coupure du courant des lignes à haute tension est effectuée par la société responsable du réseau électrique. De nombreux secouristes bien intentionnés ont déjà été blessés en essayant de secourir une victime d'un incident électrique.

Lorsque la victime peut être touchée sans danger, le secouriste doit vérifier la respiration et le pouls. Si la victime ne respire pas et que son pouls n'est pas détectable, il faut entreprendre immédiatement la réanimation cardiopulmonaire (RCP) (voir Arrêt cardiaque : Traitement de premiers secours). Il convient d'appeler les services médicaux d'urgence dès lors qu'une personne présente plusieurs lésions mineures. Comme l'étendue d'une brûlure d'origine électrique peut être trompeuse, il faut appeler des secours médicaux s’il existe un doute quelconque quant à la gravité.

Les personnes affectées de rhabdomyolyse peuvent recevoir de grandes quantités de liquides par voie intraveineuse. Le cas échéant, une vaccination contre le tétanos est administrée.

Les brûlures cutanées sont traitées par l’application de crèmes spécifiques (sulfadiazine argentique, bacitracine ou aloe vera stérile) et par des pansements stériles. Une personne qui ne présente que de petites brûlures cutanées peut en général être traitée à domicile. Si les lésions sont plus sévères, le blessé doit être hospitalisé, si possible dans un centre pour brûlés. La victime est hospitalisée pendant 6 à 24 heures si l'un des effets suivants se présente :

  • le résultat d'un ECG est anormal

  • la personne a perdu conscience

  • la personne présente des symptômes d'affection cardiaque (par exemple, douleur thoracique, essoufflement, battements de cœur forts [palpitations]).

  • la personne souffre d'autres lésions graves

  • la personne est enceinte (dans beaucoup de cas, mais pas systématiquement)

  • la personne souffre d'un problème cardiaque connu (dans beaucoup de cas, mais pas systématiquement)

Les jeunes enfants qui mordent ou sucent une rallonge électrique doivent être orientés vers un dentiste, un orthodontiste ou un chirurgien qualifié pour soigner tous ces traumatismes.