Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lésions provoquées par la foudre

Par Mary Ann Cooper, MD, University of Illinois at Chicago

Une lésion provoquée par la foudre survient lors d’une brève exposition au courant très intense du coup de foudre.

  • Environ 10 % des personnes frappées par la foudre meurent d'un arrêt du cœur et d'un arrêt respiratoire.

  • Chez les personnes qui survivent à une lésion grave provoquée par la foudre, un électrocardiogramme est prescrit pour surveiller le rythme cardiaque, et des analyses de sang et des examens d'imagerie sont nécessaires.

  • Dès que la victime est réanimée, il faut traiter les brûlures et autres traumatismes.

La foudre libère une énorme décharge électrique en une fraction de milliseconde. La durée très brève de l’exposition limite souvent les lésions à la couche externe (épiderme) de la peau. De plus, la foudre provoque moins souvent de brûlures internes que l’électricité artificielle. Cependant, elle peut être mortelle si elle provoque instantanément un court-circuit du cœur ou du cerveau. La foudre est la seconde cause la plus fréquente de décès associé aux orages aux États-Unis, responsable d'environ 30 à 50 décès par an et de près de 10 fois plus de traumatismes, certains entraînant une invalidité permanente.

Elle a tendance à frapper les objets élevés ou isolés, comme les arbres, les tours, les tentes, les mâts de drapeaux, les gradins et les clôtures. Une personne peut constituer la cible la plus haute si elle se trouve au milieu d’un espace dégagé (champ). Les objets métalliques et l'eau n'attirent pas la foudre mais conduisent facilement l'électricité quand ils sont frappés. La foudre peut se déplacer de l’extérieur (lignes électriques ou lignes téléphoniques extérieures) vers les installations électriques des maisons (lignes téléphoniques domestiques).

Elle peut blesser une personne de différentes façons. Elle peut frapper directement la victime. Elle peut atteindre une personne qui touche ou se trouve à proximité d'un objet qui a été frappé. Elle peut également atteindre la personne à travers le sol. La décharge électrique peut projeter la personne au sol et entraîner des traumatismes fermés (chocs).

Les symptômes

Quand une personne a été frappée par la foudre, son cœur peut cesser de battre (arrêt cardiaque) ou battre irrégulièrement et sa respiration s'arrête souvent. Le cœur peut recommencer à battre spontanément, mais si la respiration ne reprend pas, le corps va rapidement manquer d’oxygène. Ce manque d’oxygène, ainsi que d’éventuelles lésions du système nerveux, peuvent entraîner un deuxième arrêt cardiaque.

Les lésions cérébrales entraînent en général une perte de connaissance. Si les lésions cérébrales sont importantes, la victime peut tomber dans le coma. En général, la personne se réveille mais ne se souvient pas de ce qui s’est passé avant l’accident (amnésie). Elle peut présenter de la confusion, un ralentissement psychique, des difficultés de concentration et des troubles de la mémoire portant sur les événements récents. Des troubles de la personnalité peuvent également survenir.

Les tympans sont souvent perforés. Des lésions des yeux comme la cataracte peuvent se développer. Les jambes présentent souvent une paralysie transitoire, une cyanose (couleur bleuâtre) et un engourdissement (kéraunoparalysie). La peau peut être dépourvue de toute marque ou présenter des brûlures légères qui ont une forme et un aspect typique : aspect ramifié (feuille), lésions punctiformes semblables à des brûlures de cigarette ou des traînées au niveau des zones où la transpiration s’est transformée en vapeur. Un engourdissement, des picotements et une faiblesse peuvent se développer si les nerfs directement reliés à la moelle épinière ont été lésés (neuropathie périphérique).

Le diagnostic

On constate souvent sans difficulté les lésions causées par la foudre, mais on peut aussi les suspecter quand une personne est trouvée inconsciente ou souffre d’amnésie pendant ou juste après un orage.

À l'hôpital, on peut effectuer une électrocardiographie (ECG) si les lésions sont graves (par exemple, si la personne s'est effondrée et peut avoir subi un arrêt cardiaque temporaire). L'ECG permet de déterminer si le cœur bat normalement. Parfois, des analyses de sang ou des examens d'imagerie tels que tomodensitométrie (TDM) ou imagerie par résonance magnétique (IRM) peuvent être nécessaires.

Prévention

Pendant la saison des orages, il est recommandé d’écouter les bulletins météorologiques, en particulier pour les organisateurs d’activités en plein air, afin de décider s'il faut les annuler et pour prévoir les premiers secours en cas d'urgence.

Les vents violents, la pluie et les nuages peuvent annoncer un orage. Au moment où l'on entend le tonnerre, les observateurs sont déjà en danger et devraient chercher un abri dans un endroit sûr, comme un grand bâtiment d'habitation ou un véhicule automobile métallique totalement fermé (par exemple, une voiture, une camionnette ou un camion) dont les fenêtres sont aussi fermées. Il est déconseillé de s’abriter dans de petites structures ouvertes comme les kiosques de jardin. Il est déconseillé de reprendre les activités extérieures dans les 30 minutes qui suivent l’orage (après le dernier coup de tonnerre ou le dernier éclair).

Pour éviter les lésions causées par la foudre à l'intérieur, il faut éviter tout contact avec la plomberie ou les circuits électriques, éviter de téléphoner sur une ligne fixe, de travailler sur un ordinateur, d'utiliser une console de jeux vidéo ou un casque relié par câble à un système audio. Avant l’arrivée de l’orage, pour augmenter la sécurité, il est recommandé de s’éloigner des fenêtres et des portes, d’éteindre et de débrancher les appareils électriques. Les téléphones mobiles, les assistants personnels (PDA) et les dispositifs de type MP3 sont sans danger car ils n'attirent pas la foudre.

Le pronostic

Environ 10 % des personnes victimes de la foudre décèdent. Les seules causes de décès sont l'arrêt cardiaque et l'arrêt respiratoire au moment du traumatisme. Si l’activité cardiaque et respiratoire reprend, la personne survit. Si la mémoire des événements récents est altérée ou si les facultés mentales sont ralenties, la personne peut présenter des lésions cérébrales irréversibles. La kéraunoparalysie se résout en général au bout de quelques heures mais parfois, la personne peut rester affectée par de la faiblesse ou de la maladresse. Les personnes atteintes de lésions nerveuses présentent souvent des problèmes à long terme, notamment des douleurs chroniques, des troubles du sommeil et un dysfonctionnement érectile (impuissance).

Le traitement

Une personne frappée par la foudre ne retient pas l’électricité : il n’y a donc aucun risque à la secourir. Les personnes sans battement cardiaque et qui ne respirent pas nécessitent une réanimation cardiopulmonaire immédiate (voir Arrêt cardiaque : Traitement de premiers secours). Quand un défibrillateur automatique externe (DAE) est disponible, il faut l'utiliser. Il convient également d'appeler les secours médicaux d'urgence. De nombreuses personnes victimes de la foudre sont en bon état général et leurs chances de survie augmentent si une RCP est pratiquée à temps.

Si nécessaire, les brûlures et autres lésions sont traitées de façon appropriée. Si les efforts de réanimation n’ont pas été efficaces dans les premières 20 minutes, il est en général inutile de poursuivre les efforts de réanimation.