Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des lésions provoquées par le froid

Par Daniel F. Danzl, MD, University of Louisville School of Medicine

La peau et les tissus sous-jacents sont maintenus à une température constante (environ 37 °C) par la circulation du sang et d'autres mécanismes. La chaleur du sang provient principalement de l’énergie produite par les cellules lorsqu’elles brûlent (métabolisent) les aliments—processus exigeant un apport régulier de nourriture et d'oxygène. Une température corporelle normale est nécessaire au bon fonctionnement de toutes les cellules et de tous les tissus de l’organisme. Lorsque la température corporelle est basse, la plupart des organes, particulièrement le cœur et le cerveau, ralentissent, voire arrêtent, leur activité.

La température corporelle diminue lorsque la peau est exposée au froid. En réponse à une chute de température, l’organisme utilise différents mécanismes protecteurs pour générer de la chaleur supplémentaire. Par exemple, les frissons correspondent à une production de chaleur par les muscles. De même, les petits vaisseaux sanguins de la peau se rétrécissent (vasoconstriction) afin qu’une plus grande quantité de sang soit déviée vers les organes vitaux, notamment le cœur et le cerveau. Cependant, comme une quantité réduite de sang chaud atteint la peau, certaines parties du corps telles que les doigts, les orteils, les oreilles et le nez se refroidissent plus rapidement. Si la température du corps descend en dessous de 31 °C, ces mécanismes de protection s’arrêtent et l’organisme ne peut plus se réchauffer. Si la température du corps descend en dessous de 28 °C, le risque de décès est important.

Même dans des conditions de froid extrême, les lésions ne surviennent pas lorsque la peau, les doigts, les orteils, les oreilles et le nez sont bien protégés ou si l’exposition est brève. Le risque de lésions par le froid augmente dans les circonstances suivantes :

  • quand la circulation sanguine est trop lente

  • quand la nutrition est inadéquate

  • quand la déshydratation ou l'épuisement surviennent

  • quand l'environnement est humide ou si une partie du corps est en contact avec quelque chose d'humide

  • quand le sujet est en contact avec une surface métallique

  • quand il y a insuffisance d'oxygène en altitude

Pour que la température du corps reste stable et normale lors d’une exposition au froid, il est nécessaire de porter plusieurs épaisseurs de vêtements—de préférence en laine ou en matières synthétiques (polypropylène) parce que ces matériaux isolent même quand ils sont humides. Il est essentiel de porter un bonnet, car la déperdition de chaleur est importante au niveau de la tête. Il est également important de manger et de boire suffisamment (boissons chaudes essentiellement). Les boissons chaudes apportent de la chaleur directement et évitent la déshydratation. Il faut éviter de consommer des boissons alcoolisées : l’alcool dilate les vaisseaux sanguins de la peau, entraîne dans un premier temps une sensation de chaleur, mais provoque en réalité une importante déperdition de chaleur.

Le saviez-vous ?

  • La consommation de boissons alcoolisées refroidit effectivement le corps parce que la dilatation des vaisseaux sanguins qui donne la sensation de chaleur permet une plus grande déperdition de chaleur.

Les lésions dues au froid sont : l’hypothermie, les engelures, le pied d’immersion (ou pied des tranchées), les gelures superficielles et les gelures profondes. On peut citer comme autres problèmes liées au froid, la maladie et le syndrome de Raynaud (voir Syndrome de Raynaud), et les réactions allergiques au froid (voir Allergie physique).

Ressources dans cet article