Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Périostites tibiales

Par Paul L. Liebert, MD, Tomah Memorial Hospital, Tomah, WI

Les périostites tibiales font référence à la douleur dans la partie inférieure des jambes pouvant provenir de diverses causes, mais qui sont en général le résultat de la course ou de la marche pratiquée avec trop d’intensité.

  • La douleur peut survenir dans la partie antérieure ou postérieure de la jambe, sous le genou.

  • De la glace, des antalgiques, du repos, et des exercices d’étirement peuvent aider.

Des forces causant des chocs répétitifs dans les jambes pendant la course ou la marche intense (telle que la randonnée) peuvent exercer des contraintes excessives sur les muscles et les tendons des jambes et causer des douleurs tibiales. La rotation excessive du pied vers l’extérieur en posture debout (supination) peut également causer ou exacerber les périostites tibiales.

Périostites tibiales

Les périostites tibiales peuvent apparaître dans les muscles des parties avant et externe du tibia (périostites tibiales antérolatérales) ou dans les muscles des parties postérieure et interne (périostites tibiales postéro-internes). La douleur est ressentie dans des régions différentes, en fonction du muscle atteint.

Symptômes

La douleur peut se manifester dans l’aspect antérieur externe de la jambe ou dans la partie postérieure interne de la jambe. La douleur de la périostite tibiale commence au début de l’activité, mais diminue quand l’activité se prolonge. Au début, la douleur est uniquement ressentie immédiatement après l’impact du talon sur le sol pendant la course ou la marche. Si l’activité se poursuit, la douleur se maintient à chaque pas et devient finalement permanente. La douleur disparaît normalement avec le repos.

Diagnostic

  • Examen clinique

Les médecins basent le diagnostic de périostite tibiale sur les symptômes et les résultats de l’examen clinique.

Traitement

  • Repos

  • Rééducation

Il faut cesser de courir jusqu’à ce que l’activité ne soit plus douloureuse. L’application de glace et la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent soulager la douleur. La mise en condition peut être maintenue par des exercices différents tels que la natation.

Une fois que la douleur tibiale commence à s’estomper, il faut pratiquer des exercices d’étirement et de renforcement des muscles des jambes, tels que l’exercice avec un seau et sa poignée. Les exercices sont importants pour éviter la récidive. Le port de chaussures assurant un soutien avec des contreforts rigides au talon et des supports de voûte plantaire, ainsi que le fait d’éviter de courir régulièrement sur des surfaces dures ou inclinées peuvent aider à éviter la récidive des périostites tibiales.

Ressources dans cet article