Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Syndrome du piriforme

Par Paul L. Liebert, MD, Tomah Memorial Hospital, Tomah, WI

Le syndrome du piriforme est une compression du nerf sciatique par le muscle piriforme (muscle plat des fesses situé près de la hanche), causant de la douleur au niveau des fesses et parfois une sciatique.

Le muscle piriforme s’étend de la surface pelvienne du gros os triangulaire à la base de la colonne (sacrum ou coccyx) jusqu’au trochanter à l’extrémité supérieure du fémur. Lorsque l’on court ou que l’on est assis, ce muscle peut appuyer sur le nerf sciatique sur le côté où il sort de dessous le piriforme pour passer sur les muscles rotateurs de la hanche. Le syndrome du piriforme est rare.

Symptômes

Une douleur tenace chronique, des picotements ou un engourdissement commencent au niveau des fesses et peuvent descendre et atteindre tout l’arrière de la cuisse et du mollet, et parfois le pied. La douleur s’aggrave lorsque le piriforme appuie contre le nerf sciatique (par exemple, en étant assis sur les toilettes, dans une voiture ou une selle de vélo étroite, ou lorsque l’on court).

Diagnostic

  • Examen clinique

Les médecins diagnostiquent le syndrome piriforme en se basant sur les symptômes de la personne, ainsi que sur les résultats de son examen clinique. Les médecins peuvent bouger la jambe ou demander à la personne de la fléchir, car le syndrome piriforme est diagnostiqué lorsque des mouvements spécifiques sont douloureux.

Traitement

  • Repos

  • Rééducation

Les personnes doivent temporairement arrêter de faire toute activité causant de la douleur. Si la douleur est aggravée en s’asseyant, les personnes doivent se lever ou, si elles en sont incapables, changer de positions pour éliminer la source de pression autour de la fesse. Des exercices d’étirement spécifiques pour la hanche postérieure et le piriforme peuvent être utiles. Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou d’autres antalgiques peuvent être utilisés pour soulager la douleur. Les médecins injectent parfois un corticoïde près du site où le muscle piriforme croise le nerf sciatique pour soulager temporairement la douleur. Une intervention chirurgicale est rarement nécessaire.

Ressources dans cet article