Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Tendinite du tendon d’Achille

Par Paul L. Liebert, MD, Tomah Memorial Hospital, Tomah, WI

La tendinite du tendon d’Achille est l’inflammation du tendon d’Achille, gros tendon résistant qui s’étend des muscles du mollet au talon.

La tendinite du tendon d’Achille est très fréquente chez les coureurs. Pendant la course, les muscles du mollet aident à réaliser la phase d’élévation de la démarche (élévation sur la pointe du pied (orteils) à partir d’un pied à plat sur le sol). Les forces répétitives exercées pendant la course associées à un temps de rétablissement insuffisant après l’exercice physique peuvent enflammer le tendon d’Achille.

La douleur dans la partie inférieure du mollet et à l’arrière du talon constitue en général le premier symptôme de la tendinite. La douleur s’intensifie au début de l’exercice et diminue souvent par la suite. Les médecins basebt le diagnostic de tendinite du tendon d’Achille sur les symptômes et les résultats de l’examen clinique.

La glace et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) soulagent la douleur et l’inflammation. Il est important de cesser de courir et de pédaler à bicyclette tant que la douleur persiste. Des exercices d’étirement et de renforcement des muscles de la cuisse, sans douleur, sont entrepris dès que possible. Les autres mesures à prendre dépendent des conditions à l’origine de la tendinite. Ces mesures peuvent comprendre le port de chaussures de course à semelle souple ou des talonnettes rehaussant les talons pour réduire la tension sur le tendon et stabiliser le talon. Il est conseillé aux personnes de recommencer à courir progressivement, de faire des exercices d’étirement du tendon avant la course et, au début, d’appliquer de la glace après la course.

Ressources dans cet article