Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Lésion de l’aorte

Par Thomas G. Weiser, MD, MPH, Assistant Professor, Department of Surgery, Section of Trauma & Critical Care, Stanford University School of Medicine

L’aorte (plus grosse artère du corps) peut être partiellement ou totalement déchirée par un coup violent porté au thorax.

  • Les personnes présentant cette lésion ont une douleur thoracique sévère et souvent de légères pulsations, un enrouement ou un choc.

  • Une radiographie du thorax est prise, et un autre examen d’imagerie, tel qu’une tomodensitométrie (TDM), une angiographie, une échographie ou aortographie, est souvent également réalisé.

  • La rupture aortique traumatique est une urgence.

  • Après avoir contrôlé la tension artérielle et le rythme cardiaque, une chirurgie est réalisée pour réparer la lésion.

Le cœur fait circuler le sang vers tout l’organisme en passant par l’aorte. Ainsi, une déchirure (dissection) de l’aorte est une urgence potentiellement mortelle. Les personnes présentant une importante déchirure décèdent généralement avant d’arriver à l’hôpital.

La rupture aortique est fréquemment provoquée par un accident de la route à grande vitesse ou une chute d’une certaine hauteur. Les personnes présentent souvent également des fractures de côtes et d’autres lésions sévères.

Symptômes

Les personnes ressentent généralement une douleur thoracique sévère car la paroi thoracique est lésée. Certaines personnes sont enrouées ou présentent de légères pulsations, particulièrement dans les jambes ou les pieds. Leurs pieds et leurs mains peuvent être froids, transpirants et bleuâtres. Les personnes peuvent présenter des symptômes de choc, tels qu’une tension artérielle basse, des difficultés à respirer et une confusion.

Diagnostic

  • Imagerie

Une radiographie du thorax est requise pour toutes les personnes ayant subi une lésion thoracique. Cependant, il est possible de ne pas voir une déchirure de l’aorte sur une radiographie du thorax, et le fait de passer à côté de cette lésion peut avoir de graves conséquences. Par conséquent, d’autres examens d’imagerie, tels que la tomodensitométrie (TDM), l’angiographie, l’échocardiographie, l’échographie ou l’aortographie (angiographie de l’aorte, Types d’angiographies courantes) sont souvent réalisés lorsque des lésions thoraciques sévères sont causées par un accident de la route à grande vitesse ou une chute d’une certaine hauteur.

Traitement

  • Contrôle du rythme cardiaque et de la tension artérielle

  • Chirurgie de réparation de l’aorte ou insertion d’un treillis métallique

La priorité est de contrôler le rythme cardiaque et la tension artérielle de la personne. Si la tension artérielle et le rythme cardiaque sont élevés, une déchirure peut s’aggraver, causant parfois l’éclatement de l’aorte. Des médicaments, tels que les bêta-bloquants, peuvent permettre de contrôler ces deux paramètres. D’autres mesures pouvant être utiles incluent l’administration d’analgésiques, faire en sorte que les personnes restent calmes et ne pas réaliser d’interventions pouvant causer un étouffement ou des vomissements.

Après avoir contrôlé la tension artérielle et le rythme cardiaque, une chirurgie est réalisée pour réparer la déchirure. Les médecins placent parfois une tubulure métallique (endoprothèse) dans l’aorte pour couvrir la déchirure.