Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Pneumothorax suffocant

Par Thomas G. Weiser, MD, MPH, Assistant Professor, Department of Surgery, Section of Trauma & Critical Care, Stanford University School of Medicine

Un pneumothorax suffocant survient lorsque de l’air s’accumule entre la paroi thoracique et le poumon et augmente la pression dans le thorax, réduisant ainsi la quantité de sang qui retourne au cœur.

  • Les symptômes comprennent une douleur thoracique, un essoufflement, une respiration rapide et des palpitations cardiaques, suivis d’un choc.

  • Les médecins peuvent généralement diagnostiquer la lésion selon les antécédents des personnes, leurs symptômes et les résultats de l’examen.

  • Les médecins insèrent immédiatement une grosse aiguille dans le thorax pour éliminer l’air.

Dans un pneumothorax ordinaire ( Pneumothorax), la lésion d’un poumon laisse rentrer une certaine quantité d’air dans l’espace entre le poumon et la paroi thoracique (espace pleural). Généralement, l’air arrête de s’accumuler. Cependant, dans le pneumothorax suffocant, l’air continue à entrer dans l’espace pleural chaque fois que les personnes respirent et la pression augmente dans le thorax. L’augmentation de la pression réduit la quantité de sang retournant vers le cœur car le sang ne peut pas s’insinuer dans le thorax et revenir vers le cœur. Par conséquent, le cœur a une quantité de sang inférieure à propulser vers l’organisme, ce qui entraîne un choc ( Choc). Ces effets peuvent survenir rapidement, particulièrement chez les personnes utilisant un respirateur mécanique. Le pneumothorax suffocant peut rapidement devenir mortel.

Symptômes

Au début, les personnes présentent une douleur thoracique, se sentent essoufflées, respirent rapidement et ont la sensation que leur cœur s’emballe. Au fur et à mesure que la pression augmente dans le thorax, la tension artérielle chute, les personnes se sentent faibles et ont des vertiges, et les veines du cou peuvent se dilater.

Diagnostic

  • Examen clinique

Les médecins diagnostiquent un pneumothorax suffocant selon les antécédents de la personne, ses symptômes et les résultats de l’examen. Par exemple, un côté du thorax peut être dilaté (distendu) et les médecins peuvent entendre un son caverneux lorsqu’ils tapotent dessus. Lors de l’auscultation du thorax avec un stéthoscope, il se peut qu’ils n’entendent pas l’air circuler jusqu’au poumon.

Comme le pneumothorax suffocant est une urgence, les médecins instaurent immédiatement un traitement plutôt que de réaliser des examens.

Traitement

  • Décompression à l’aiguille

Les médecins insèrent immédiatement une grosse aiguille dans l’espace pleural pour éliminer l’air (décompression à l’aiguille). Une sonde (thoracotomie) est alors insérée pour continuer à drainer l’air et permettre au poumon de se regonfler ( Insertion d’un drain thoracique). Une anesthésie locale est généralement utilisée.