Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Morsures de lézard

Par Robert A. Barish, MD, MBA, Professor of Emergency Medicine and Vice Chancellor for Health Affairs, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold, MD, Professor and Chairman, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

Les deux seuls lézards connus pour être venimeux sont :

  • Lézard perlé

  • Monstre de Gila

Le lézard perlé est présent au Mexique. Le monstre de Gila est présent en Arizona, dans l’État de Sonora au Mexique et dans les régions voisines.

Le venin de ces lézards est semblable par ses composants et ses effets à celui de certains crotales, bien que les symptômes soient nettement moins sévères et les morsures presque jamais mortelles. Contrairement à de nombreux serpents, le monstre de Gila et le lézard perlé enserrent leur proie solidement lorsqu’ils mordent et transmettent le venin en mâchant plutôt qu’en l’injectant par des crochets. Le lézard est parfois difficile à détacher de la victime.

Les symptômes habituels sont de la douleur, un œdème et une décoloration dans la zone de morsure et un gonflement des ganglions lymphatiques adjacents. Une sensation de malaise général, de soif, des sueurs, des céphalées et des bourdonnements dans les oreilles (acouphènes) peuvent être ressentis. Dans les formes graves, la tension artérielle peut chuter soudainement.

Pour séparer le monstre de Gila d’une victime, les mesures suivantes sont conseillées :

  • ouvrir les mâchoires en les forçant avec une paire de pinces

  • appliquer une flamme sous le menton du lézard

  • immerger le lézard et l’extrémité du corps sous l’eau

Lorsque le lézard a été détaché, il reste souvent des fragments de dents dans la peau, qui doivent être retirés. Le traitement de l’hypotension ou des troubles de la coagulation est analogue à celui de la morsure de crotale. Il n’existe pas d’antidote spécifique.