Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Morsures de scorpion

Par Robert A. Barish, MD, MBA, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold, MD, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

Les morsures de scorpion d’Amérique du Nord sont rarement graves et entraînent en général un œdème modéré, ainsi que de la douleur et de la chaleur au site de la morsure. Cependant, le scorpion Centruroides exilicauda ou sculpturatus, que l’on trouve en Arizona, au Nouveau-Mexique et du côté californien du fleuve Colorado, possède un venin beaucoup plus toxique. La morsure est douloureuse et entraîne parfois un l'engourdissement ou des fourmillements autour de la zone de la morsure. Des symptômes plus graves sont fréquents chez les enfants et comprennent

  • des mouvements anormaux de la tête, des yeux et du cou

  • une production importante de salive

  • des sueurs

  • de l’agitation

Certaines personnes présentent des contractions musculaires involontaires et des mouvements saccadés des muscles. La respiration peut devenir difficile.

La morsure de la plupart des scorpions d’Amérique du Nord ne nécessite pas de traitement spécial. L'application d'un cube de glace enveloppé dans du plastique et un linge fin sur la plaie réduit la douleur. Une crème ou pommade contenant un antihistaminique, un anesthésique, un corticostéroïde, ou une association de ces produits peut être utile. La morsure de scorpion Centruroides entraîne des symptômes graves, qui peuvent nécessiter l’utilisation de sédatifs, comme le midazolam (benzodiazépine) administré par voie intraveineuse. L’antidote des morsures du scorpion Centruroides soulage rapidement les symptômes, mais peut provoquer une réaction allergique sévère. L’antidote n’est disponible qu’en Arizona. Il est administré si les symptômes sont graves.

Dans les régions du monde où les scorpions sont plus toxiques, comme en Turquie, au Moyen-Orient et en Inde, les morsures sont traitées par des médicaments et des méthodes qui réduisent les symptômes et les complications. On utilise parfois la prazosine, médicament bloquant les récepteurs alpha-adrénergiques. Les antidotes de certains venins de scorpion spécifiques sont disponibles mais leur efficacité n'a pas été démontrée.