Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Morsures de tiques et d’acariens

Par Robert A. Barish, MD, MBA, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold, MD, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

Les tiques sont vecteurs de nombreuses maladies. Par exemple, les tiques des cervidés peuvent être vecteurs des bactéries causant la maladie de Lyme ( Maladie de Lyme) ou des protozoaires causant la babésiose (voir Babésiose). D'autres types de tiques peuvent être vecteurs des bactéries causant des rickettsies ou infections à l’Ehrlichia ( Généralités sur les rickettsies). Les morsures de tiques de pajaroello, présents au Mexique et dans le Sud-ouest des États-Unis, produisent des vésicules remplies de pus qui éclatent et laissent des plaies ouvertes formant des croûtes.

Les acariens, très répandus, sont responsables d’eczéma (éruption cutanée prurigineuse provoquée par les larves d’acariens sous la peau), de la gale ( Gale), d'autres types de démangeaisons et éruptions cutanées et d’un certain nombre d'autres affections. Les effets sur les tissus autour de la morsure sont de gravité variable.

Le traitement

Les morsures de tiques peuvent être parfois évitées en prenant des précautions dans les régions où les tiques sont fréquemment présentes (voir Prévention des morsures de tique).

Les tiques doivent être retirées au plus vite. La meilleure technique consiste à utiliser des pinces courbes placées le plus près possible de la peau pour saisir la tique et la sortir en tirant tout droit. La tête, qui peut ne pas sortir avec le corps de la tique doit être impérativement enlevée sous peine de provoquer une inflammation prolongée. La plupart des méthodes populaires utilisées pour retirer les tiques, comme l’application d’alcool, de vernis à ongle, de vaseline ou d’une flamme, sont inefficaces et peuvent même stimuler la sécrétion de salive infectée au niveau de la morsure et léser la peau. Il faut appliquer un antiseptique après avoir enlevé la tique. S'il y a gonflement et décoloration, un antihistaminique par voie orale peut s'avérer utile. Si la tique est restée en place pendant une durée prolongée (la tique est très gonflée) ou si la maladie de Lyme est prévalente dans la région, il faut recourir à des soins médicaux et obtenir un antibiotique préventif contre la maladie de Lyme.

Les traitements anti-acariens consistent à appliquer une crème contenant de la perméthrine ou solution de lindane. On utilise parfois pendant quelques jours une crème contenant un corticostéroïde pour réduire les démangeaisons causées par les acariens. Si l'on utilise la perméthrine ou la solution de lindane, il faut les administrer avec le corticostéroïde.

Ressources dans cet article