Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Morsures humaines

Par Robert A. Barish, MD, MBA, Professor of Emergency Medicine and Vice Chancellor for Health Affairs, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold, MD, Professor and Chairman, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

  • Une plaie à la main résultant d’une morsure humaine infligée à la suite d’un coup de poing sur la bouche s’infecte souvent.

  • Les plaies doivent être nettoyées et il faut administrer des antibiotiques.

Les dents humaines ne sont pas particulièrement tranchantes et la plupart des morsures humaines ne provoquent que des contusions ou des plaies peu profondes par lacération, le cas échéant. Les morsures de l’oreille, du nez ou de la verge qui peut être sectionnée constituent des exceptions pouvant être graves.

La lésion d’un poing fermé ou la morsure lors d’une rixe, affectant les phalanges des doigts de la personne qui envoie un coup de poing dans la bouche de l’autre personne, a de fortes chances de s’infecter. Une coupure infligée à un poing fermé met en cause le tendon des doigts qui passe par-dessus chaque phalange.

Parfois, la personne qui mord transmet des maladies telles que l’hépatite. La transmission du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est très peu probable parce que la concentration du virus dans la salive est plus faible que dans le sang et parce que des substances présentes dans la salive inhibent l’activité virale.

Symptômes

Les morsures humaines sont douloureuses et laissent généralement la marque des dents sur la peau. Les morsures de lutte ne laissent que de petites coupures nettes sur les phalanges des doigts. La lacération du tendon d’un doigt entraîne des difficultés à bouger le doigt dans un sens. Les morsures contaminées deviennent très rapidement douloureuses, rouges, et enflées (inflammation).

Le saviez-vous ?

  • La transmission de l’infection par le VIH par suite d’une plaie de morsure humaine est très improbable.

Traitement

  • Nettoyage des plaies

  • Antibiotiques

Les médecins nettoient la morsure humaine en rinçant abondamment la plaie avec du soluté physiologique salé stérile et la nettoient à l’eau et au savon.

Les parties sectionnées peuvent parfois être rattachées. Il faut envelopper les parties sectionnées dans une serviette ou un morceau de tissu éponge humide et les placer dans un sac en plastique hermétiquement fermé. Ce sac fermé doit être placé dans un second sac avec de la glace. Les parties sectionnées ne doivent jamais être placées directement sur de la glace ou immergées dans l’eau.

Les lacérations sont en général fermées par des sutures, à l’exception de celles qui concernent la main ou qui sont survenues de nombreuses heures auparavant.

La plupart des personnes blessées par des morsures humaines qui ont percé la peau reçoivent des antibiotiques par voie orale pour éviter l’infection. Les morsures infectées sont traitées par des antibiotiques et doivent souvent être ouvertes chirurgicalement afin d’explorer et nettoyer la plaie.

Si une morsure lors d’une rixe s’infecte, une hospitalisation peut être nécessaire pour administrer des antibiotiques par voie intraveineuse.

Si la personne qui a mordu a ou est suspectée d’avoir une maladie transmissible, un traitement préventif est nécessaire.

Ressources dans cet article