Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Piqûres d’araignées

Par Robert A. Barish, MD, MBA, Professor of Emergency Medicine and Vice Chancellor for Health Affairs, University of Illinois at Chicago ; Thomas Arnold, MD, Professor and Chairman, Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport

  • Les lésions graves dues aux piqûres d’araignées incluent des plaies sévères provoquées par le venin des araignées brunes détruisant les tissus et l’intoxication de l’organisme entier provoquée par le venin neurotoxique des veuves noires.

  • Les plaies que l’on suspecte être causées par l’araignée brune sont souvent causées par d’autres problèmes plus graves.

  • Les piqûres d’araignées brunes sont traitées en soignant la plaie.

  • Les piqûres de veuves noires sont traitées par le soulagement des symptômes et parfois, par un antidote.

Presque toutes les araignées sont venimeuses. Heureusement, les crochets de la plupart des espèces sont trop courts ou trop fragiles pour pénétrer dans la peau humaine. Bien qu’au moins 60 espèces aient été impliquées dans des piqûres aux États-Unis, les lésions graves ne sont occasionnées que par 2 espèces :

  • la veuve noire

  • l’araignée brune (appelée aussi araignée recluse ou araignée violoniste).

Les araignées brunes sont présentes dans le Midwest et au sud et au centre des États-Unis, mais elles sont absentes des régions côtières et des états bordant le Canada, sauf si elles sont importées dans les vêtements ou les bagages. Les veuves noires sont présentes dans tous les États-Unis. Les tarentules ou mygales sont considérées comme dangereuses, mais leurs piqûres n’entraînent pas de lésions graves chez l’homme. Les piqûres d’araignées provoquent moins de trois morts par an aux États-Unis, et concernent en général les enfants.

Symptômes

La piqûre de veuve noire provoque en général une douleur vive, semblable à une piqûre d’aiguille, suivie d’une douleur plus sourde, parfois engourdissante, autour de la zone adjacente à la piqûre. Des douleurs de type crampes ainsi qu’une rigidité musculaire pouvant être grave surviennent au niveau de l’abdomen, des épaules, du dos ou du thorax. Les autres symptômes peuvent être des nausées, des vomissements, des sueurs, de l’agitation, de l’anxiété, des céphalées, le gonflement ou la chute des paupières (ptosis), une éruption cutanée et des démangeaisons, des troubles respiratoires graves, une augmentation de la production de salive et une sensation de malaise général.

Le saviez-vous ?

  • Bien que les tarentules soient grosses et puissent sembler effrayantes, leurs piqûres n’entraînent pas de lésions graves chez l’homme.

La piqûre d’araignée brune cause peu ou pas de douleur immédiate, mais celle-ci se développe dans la région de la piqûre environ dans l’heure qui suit. La douleur peut être intense et se diffuser dans toute la région lésée qui devient rouge, avec des contusions, et s’accompagne parfois de démangeaisons. Celles-ci peuvent s’étendre et se généraliser à tout l’organisme. Une cloque se forme, entourée d’une zone contusionnée ou d’un rouge distinct, qui rappelle l’œil-de-bœuf. La cloque s’élargit ensuite, se gorge de sang et se rompt, formant une plaie ouverte (ulcère), suivie d’une cicatrice noire épaisse (escarre) qui peut laisser par la suite une importante cicatrice en forme de cratère. Des nausées, des vomissements, des douleurs, de la fatigue, des frissons, des sueurs, des troubles sanguins ainsi qu’une insuffisance rénale peuvent apparaître, mais peu fréquemment.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Si possible, identification de l’araignée

Il n’est pas possible d’identifier l’espèce d’araignée à partir de la marque de la piqûre. Ainsi, le diagnostic spécifique ne peut être posé que si l’on peut identifier l’araignée. La veuve noire se reconnaît grâce à sa tache rouge ou orangée en forme de sablier sur l’abdomen. L’araignée brune possède une tache en forme de violon sur le dos. Mais il est parfois difficile de discerner ces marques d’identité et l’araignée est rarement récupérée intacte, ce qui rend le diagnostic incertain et basé sur les symptômes. Des infections cutanées pouvant être graves (comme le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline [SARM]), ou d’autres troubles sont parfois confondus avec des piqûres d’araignée.

Traitement

  • Nettoyage de la plaie et application de glace

  • Pour les piqûres de veuves noires, médicaments pour soulager la douleur et les spasmes musculaires et souvent antivenin

  • Pour les piqûres d’araignées brunes, soins des plaies et parfois réparation chirurgicale des plaies

Les premiers secours pour une piqûre d’araignée consistent à nettoyer la plaie, appliquer de la glace (par exemple, un cube de glace ou de la glace pilée dans un sac en plastique enveloppé dans une serviette en tissu pour ne pas appliquer la glace directement sur la peau) sur la piqûre pour réduire la douleur et si celle-ci est localisée sur une extrémité, élever le site de la plaie.

Pour une piqûre de veuve noire, la douleur et les contractures musculaires peuvent être soulagées par la benzodiazépine (ayant un effet sédatif et relaxant) et des opioïdes (antalgiques). Un antidote est administré pour les intoxications graves et même parfois modérées (celles qui causent des crampes musculaires ou des symptômes généralisés à tout l’organisme). L’hospitalisation est souvent nécessaire lorsque les personnes ont moins de 16 ans ou plus de 60 ans, ainsi que dans le cas des personnes qui souffrent d’hypertension, d’une maladie cardiaque ou de symptômes graves.

Le saviez-vous ?

  • Il est souvent présumé, à tort, qu’il y a eu piqûre d’araignée quand en réalité les personnes sont atteintes d’un autre trouble, tel qu’une infection cutanée.

La plupart des piqûres d’araignées brunes guérissent sans complications. Les plaies doivent être nettoyées tous les jours avec une solution de povidone iodée et irriguées 3 fois par jour avec du soluté physiologique salé stérile. Les plaies dont l’aspect est modéré à grave doivent être soignées par la chirurgie.

Ressources dans cet article