Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Réagir à la maltraitance des personnes âgées

Par Daniel B. Kaplan, PhD, MSW, Institute of Geriatric Psychiatry, Weill Cornell Medical College ; Barbara J. Berkman, DSW, PhD, Boston College Graduate School of Social Work;Columbia University School of Social Work;Hartford Geriatric Social Work Faculty Scholars Program

Les personnes âgées ne doivent jamais penser que la maltraitance fait partie du vieillissement ou de la dépendance. Être maltraité menace la dignité personnelle et le sentiment de bien-être, et peut même coûter la vie.

La détection de la maltraitance des personnes âgées peut s'avérer difficile. Les personnes âgées peuvent être réticentes à en parler, ou incapables d'en parler parce que l'auteur limite leurs communications téléphoniques ou l'accès aux visiteurs et aux professionnels de santé.

Si une personne âgée pense être en danger, elle peut appeler un numéro d'urgence pour la maltraitance des personnes âgées et demander une aide immédiate. Ces numéros d'urgences sont indiqués dans l'annuaire local, en général les pages jaunes, ou peut être fourni par l'opérateur téléphonique. Une liste des lois de tous les États sur la maltraitance des personnes âgées ainsi que les numéros de téléphone pour signaler une maltraitance sont disponibles sur le site Internet du National Center for Elder Abuse (centre national contre la maltraitance des personnes âgées). L'agence locale du vieillissement est une autre source valable d'informations et pour des recommandations. Si la personne âgée ne se sent pas en danger mais veut de l'aide, elle peut essayer d'en parler à son médecin ou un autre professionnel de santé. Cependant, beaucoup de professionnels de la santé ne savent pas comment gérer la maltraitance des personnes âgées parce que ce sujet n'est pas abordé traditionnellement dans la formation médicale.

Comme la maltraitance et ses effets peuvent varier grandement, les interventions doivent être adaptées à la situation de chaque personne. Les interventions sont notamment :

  • Assistance médiale

  • De la formation, comme des informations sur la maltraitance et les options disponibles, ainsi que de l'aide pour concevoir des plans de sécurité

  • Un soutien psychologique, comme une psychothérapie et des groupes de soutien

  • L'application de la loi et une intervention légale, comme l'arrestation de l'auteur, des ordonnances de protection et une intercession juridique

  • Dispositions pour un autre logement, comme un hébergement qui assure une protection contre l'auteur

La famille, les amis et les connaissances ont la responsabilité d'aider si elles savent ou suspectent fortement une maltraitance, ainsi que les professionnels de santé. Il n'est pas recommandé de confronter directement l’auteur parce que cela peut faire empirer la maltraitance. Il est préférable de signaler la situation. Il est obligatoire dans tous les États de signaler un abus suspecté ou confirmé ou une négligence qui se produit dans un établissement et dans la plupart des états s'il se produit au domicile. Chaque État a des lois qui protègent et fournissent des services pour les personnes vulnérables, invalides ou handicapées. Chaque État a aussi des lois pour protéger les personnes qui signalent des maltraitances suspectées d’être poursuivies pour cela. Pour signaler une maltraitance, il est possible de contacter :

  • Dans la plupart des États : Les services sociaux de l'État (services de protection des adultes)

  • Dans certains États : L'agence d'État pour les personnes âgées

  • Pour un abus dans un établissement : Le bureau du médiateur local pour les soins à long terme ou le Ministère de la Santé

Les numéros de téléphone de ces agences et bureaux dans les différentes régions des États-Unis sont disponibles en appelant Eldercare Locator (800-677-1116) ou le centre national de maltraitance des personnes âgées (855-500-3537 or www.ncea.aoa.gov) et indiquer le département et la ville de résidence ou le code postal.