Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Les rapports intimes et les personnes âgées

Par Daniel B. Kaplan, PhD, MSW, Institute of Geriatric Psychiatry, Weill Cornell Medical College ; Barbara J. Berkman, DSW, PhD, Boston College Graduate School of Social Work;Columbia University School of Social Work;Hartford Geriatric Social Work Faculty Scholars Program

Le souhait de rapports intimes ne diminue pas avec l'âge, et il n'y a pas d'âge auquel l'intimité, y compris les rapports intimes physiques, est malvenue. Cependant, les troubles et les changements émotionnels qui surviennent souvent avec l'âge peuvent interférer avec l'apparition et le maintien d'une relation intime. Le vieillissement peut aussi modifier la manière dont les rapports intimes sont exprimés. Des études ont montré que les personnes qui restent actives et continuent à avoir des interactions avec les autres au cours de leur vieillesse vivent plus longtemps, plus heureuses et plus sainement. Le bénévolat, la prise de cours, la participation à des groupes sociaux, la pratique de passe-temps, certains types de pratique spirituelle ou religieuse sont des manières de rester en relation. Même les gens alités pour cause de maladie peuvent rester en relation en recevant des visites ou en communiquant par téléphone ou par courriel.

Les rapports intimes, en particulier les rapports physiques, peuvent être perdus pour les raisons suivantes :

  • Perte du partenaire : La perte ou l'absence du partenaire est probablement l’obstacle lié à l'âge le plus courant aux rapports intimes.

  • Troubles : Différents troubles qui deviennent plus fréquents avec l'âge peuvent interférer avec les rapports intimes physiques. Les troubles vasculaires et le diabète peuvent provoquer un dysfonctionnement de la fonction érectile. L'arthrite peut limiter les mouvements et les rendre douloureux. La douleur, l'inconfort, les médicaments et l'anxiété associés à un trouble peuvent saper le désir de rapports intimes. Les troubles cognitifs et la démence peuvent compliquer les problèmes de consentement et de réconfort lors des rapports intimes. Pour le partenaire, les soucis et les exigences des soins peuvent interférer avec les rapports intimes.

  • Utilisation de médicaments : Les personnes âgées prennent plus souvent des médicaments (comme les médicaments pour traiter la tension artérielle ou les médicaments qui touchent la fonction cérébrale) qui peuvent provoquer des problèmes liés aux rapports intimes (par exemple, dysfonctionnement érectile ou diminution du désir sexuel).

  • Changements liés à l’âge : Les niveaux d'hormones sexuelles diminuent, provoquant des modifications qui rendent les relations sexuelles incommodes ou difficiles. Par exemple, la paroi du vagin devient plus fine (atrophie) et la lubrification vaginale diminue. Le désir sexuel peut diminuer.

  • Réticence à discuter des effets du vieillissement : Les personnes âgées présentant des problèmes qui interfèrent avec les rapports intimes physiques ou qui sont gênées par les modifications de leur corps (par exemple, rides ou affaissement de la peau) peuvent être réticentes à discuter de ces modifications avec leur partenaire ou avec leur médecin.

  • Stéréotypes négatifs sur la sexualité chez les personnes âgées : Même les personnes âgées en bonne santé ont assimilé des stéréotypes négatifs et pensent que la sexualité est indécente ou anormale après un certain âge.

  • Désaccord concernant les attentes des partenaires : Un partenaire souhaite une certaine expression physique dans les rapports intimes, mais pas l'autre.

  • Manque d'intimité : Les personnes âgées qui vivent avec des membres de leur famille ou dans un établissement résidentiel ont moins d'occasions d'intimité pourtant nécessaires pour permettre des rapports physiques intimes.

  • Passage à d'autres formes de rapports intimes : Les passions peuvent s'adoucir après des années de vie commune. Les relations sexuelles peuvent devenir moins fréquentes ou s'arrêter. De nombreux couples (la plupart sans trop y faire attention) s'habituent à d'autres formes de rapports intimes (caresses, massages, baisers, expressions verbales d'affection) qui expriment la proximité, l'attention ou l'attachement à leur partenaire.

Néanmoins, de nombreuses personnes âgées continuent à avoir une vie sexuelle positive. Les rapports intimes, en particulier physiques, peuvent permettre d'éviter la dépression et d’améliorer l'estime de soi et la santé physique. Les personnes âgées qui ont un nouveau partenaire sexuel doivent se protéger pendant les rapports sexuels. De plus en plus de personnes âgées attrapent des maladies sexuellement transmissibles, notamment le sida. Ces infections sont à risques, quel que soit l'âge.

De nombreuses personnes âgées, en particulier celles qui vivent seules, trouvent un sentiment de satisfaction et de la compagnie avec un animal domestique. S'occuper d'un animal domestique peut donner un objectif et un sentiment de lien.