Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Modes de vie alternatifs pour les personnes âgées

Par Daniel B. Kaplan, PhD, MSW, Institute of Geriatric Psychiatry, Weill Cornell Medical College ; Barbara J. Berkman, DSW, PhD, Boston College Graduate School of Social Work;Columbia University School of Social Work;Hartford Geriatric Social Work Faculty Scholars Program

Les modes de vie et les relations qui n'impliquent pas un partage de vie avec un époux, un enfant adulte ou seul sont assez fréquents chez les personnes âgées. Par exemple, une proportion importante de personnes âgées jamais mariées, divorcées ou veuves ont des relations étroites et de longue date avec des frères et sœurs, amis et partenaires. Certaines personnes âgées vivent avec des partenaires non mariés parce qu'ils sont homosexuels et habitent dans un pays où ce mariage n'est pas permis. D'autres partenaires peuvent choisir de ne pas se marier pour des raisons financières ou autres.

Les personnes âgées vivant avec des partenaires non mariés doivent parfois faire face à des difficultés particulières. Il se peut que le système de santé ne reconnaisse pas leur partenaire comme personne ayant un rôle dans les décisions de soignant ou faisant partie de la famille, et ainsi les services appropriés pour leur situation ne seront peut-être pas fournis. Par exemple, le partenaire n'aura pas de statut légal dans la prise de décision pour une personne souffrant de handicap cognitif et ne pourra pas partager une chambre dans un établissement résidentiel ou dans un autre cadre de vie commun. Les lois varient selon les États concernant la personne qui a le droit de visiter un patient à l'hôpital et de prendre des décisions relatives au traitement pour une personne incapable de les prendre ; dans ce cas, il faut peut-être consulter un avocat ( Procuration médicale par défaut).

Dans certains cas, quelqu'un peut accepter d'aller habiter chez une personne âgée de plus en plus dépendante. Cette personne est le plus souvent un enfant adulte, mais cela peut être un autre membre de la famille ou même un ami. La personne qui vient s'installer peut apporter seulement une compagnie ou assumer des responsabilités liées à l'aide et aux soins. Ce type de mode de vie peut durer tant que la personne âgée a la possibilité de rester dans son propre domicile et peut s'avérer satisfaisant pour toutes les personnes concernées. Cependant, les attentes de chaque personne concernant les conditions doivent être clairement exprimées et convenues à l’avance.