Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Toxicité par surdosage

Par Daphne E. Smith Marsh, PharmD, BC-ADM, CDE , Clinical Assistant Professor, Department of Pharmacy Practice;Clinical Pharmacist, College of Pharmacy, University of Illinois at Chicago;Mile Square Health Center, University of Illinois at Chicago

Le terme toxicité par surdosage se rapporte à des réactions toxiques graves, souvent dangereuses et parfois mortelles, dues à un surdosage accidentel (en raison d’une faute commise par un médecin, un pharmacien ou les personnes elles-mêmes) ou intentionnel (homicide ou suicide) d’un médicament.

Dans le choix entre deux médicaments qui ont une même efficacité, les médecins préfèrent le médicament qui entraîne un risque de toxicité moindre. Par exemple, lorsqu’un sédatif, un anxiolytique ou un somnifère sont nécessaires, les médecins prescrivent des benzodiazépines, telles que le diazépam et le témazépam, plutôt que des barbituriques, tels que le pentobarbital. Les benzodiazépines ne sont pas plus efficaces que les barbituriques, mais elles ont une plus grande marge de sécurité et font courir un risque de toxicité moindre en cas de surdosage accidentel ou intentionnel. C’est pour ces mêmes raisons que des antidépresseurs récents, tels que la fluoxétine et la paroxétine, ont supplanté largement des antidépresseurs plus anciens, mais tout aussi efficaces, tels que l’imipramine et l’amitriptyline ( Médicaments utilisés pour traiter la dépression).

Les jeunes enfants sont exposés à un risque élevé de toxicité par surdosage. Les comprimés et les gélules de couleur vive qui, dans la grande majorité des cas, sont des formes pharmaceutiques réservées aux adultes, peuvent attirer l’attention des tout-petits et des jeunes enfants. Aux États-Unis, selon les règlements fédéraux, tous les médicaments absorbés par voie orale doivent être délivrés dans des conditionnements qui ne peuvent pas être ouverts par les enfants, à moins que les personnes n’aient signé une déclaration selon laquelle cette présentation constitue pour elles un handicap.

La plupart des grandes agglomérations disposent de centres antipoison chargés de fournir des informations relatives aux empoisonnements par des substances chimiques et des médicaments. Ce numéro doit être noté et placé près d’un téléphone ou préprogrammé dans les appareils dotés d’un système de composition automatique du numéro ou d’un téléphone portable.

Informations supplémentaires