Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Types de réactions indésirables aux médicaments

Par Daphne E. Smith Marsh, PharmD, BC-ADM, CDE , Clinical Assistant Professor, Department of Pharmacy Practice;Clinical Pharmacist, College of Pharmacy, University of Illinois at Chicago;Mile Square Health Center, University of Illinois at Chicago

De nombreuses réactions indésirables aux médicaments liées à la dose s’expriment par une exagération des effets thérapeutiques du médicament. Par exemple, les personnes prenant un médicament pour diminuer une tension artérielle élevée peuvent ressentir des vertiges ou un étourdissement lorsque le médicament abaisse la tension artérielle de façon trop importante. Les personnes atteintes de diabète peuvent ressentir une asthénie, des sueurs, des nausées ou des palpitations lorsque l’insuline ou un médicament antidiabétique oral diminue trop le taux sanguin de glucose (glycémie). Les réactions indésirables aux médicaments de ce type sont habituellement prévisibles, mais parfois incontournables. Ils peuvent survenir en cas de posologie trop élevée (réaction de surdosage), lorsque la personne est particulièrement sensible au médicament, ou qu’un autre médicament ralentit le métabolisme du premier médicament, ce qui a pour effet d’augmenter le taux sanguin de ce dernier ( Interactions médicamenteuses). Les réactions liées à la dose sont généralement bénignes, mais assez fréquentes.

Les réactions allergiques médicamenteuses ne sont pas liées aux doses, mais requièrent une exposition antérieure à un médicament. Les réactions allergiques se développent lorsque le système immunitaire développe une réaction inappropriée à un médicament (parfois appelée sensibilisation). Après qu’une personne est sensibilisée, les expositions ultérieures au médicament entraînent différents types de réaction allergique. Parfois, les médecins réalisent des tests cutanés pour pouvoir prévoir les réactions allergiques médicamenteuses.

Certaines réactions idiosyncrasiques aux médicaments résultent de mécanismes encore mal connus. De telles réactions sont en grande partie imprévisibles. En voici quelques exemples : éruptions cutanées, ictère, anémie, diminution de la numération des globules blancs (leucocytes), atteinte rénale et lésions nerveuses susceptibles de diminuer la vision ou l’audition. Ces réactions ont tendance à être graves, mais elles surviennent en général chez un pourcentage très limité de personnes. Les personnes touchées peuvent présenter des différences génétiques dans la façon dont l’organisme métabolise ou réagit aux médicaments.

Certaines réactions indésirables aux médicaments ne sont pas liées à l’effet thérapeutique des médicaments, mais elles sont habituellement prévisibles dans la mesure où les mécanismes impliqués sont amplement connus. Par exemple, une inflammation et un saignement gastriques surviennent fréquemment chez les personnes qui utilisent régulièrement de l’aspirine ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La raison provient du fait que ces médicaments réduisent la production de prostaglandines, substances qui contribuent à la protection du tube digestif contre l’acidité gastrique.

Informations supplémentaires