Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Garder le rythme : Stimulateurs cardiaques artificiels

Garder le rythme : Pacemakers artificiels
Garder le rythme : Pacemakers artificiels

Les stimulateurs cardiaques artificiels sont des appareils électroniques qui agissent à la place du stimulateur cardiaque naturel du cœur (le nœud sinusal ou sinoauriculaire). Ils génèrent des impulsions électriques qui déclenchent chaque battement. Les stimulateurs cardiaques sont constitués d’un générateur d’impulsions (contenant la pile) et de fils qui relient le pacemaker au cœur. Le stimulateur cardiaque artificiel est implanté chirurgicalement. Après anesthésie locale du site d’introduction, les fils (électrodes), qui sont connectés au stimulateur cardiaque, sont habituellement introduits dans une veine située sous la clavicule, puis acheminés jusqu’au cœur. Le générateur d’impulsion, dont la dimension est celle d’un dollar en argent, est introduit sous la peau, juste sous la clavicule, par une petite incision et connecté aux fils. L’incision est refermée par des points de suture. Cette procédure dure environ 30 à 60 minutes. Le patient peut rentrer chez lui peu après ou passer quelques jours à l’hôpital. La pile d’un stimulateur cardiaque dure généralement de 10 à 15 ans. Elle doit cependant être contrôlée régulièrement. Le remplacement de la pile est rapide et se fait en remplaçant le générateur d’impulsion. Il existe plusieurs types de stimulateurs cardiaques. La plupart d’entre eux sont capables de détecter l’activité électrique du cœur. Ils permettent au cœur de battre naturellement et ne le stimulent que quand il saute un battement, ou qu’il commence à battre à un rythme anormal. Les médecins programment le stimulateur cardiaque avant son implantation. La programmation détermine les événements qui déclenchent la stimulation et à quel rythme cardiaque. Les médecins peuvent également reprogrammer le stimulateur cardiaque après son implantation à l’aide d’un dispositif placé sur la peau. Certains stimulateurs cardiaques peuvent ajuster leur fréquence à l’activité physique du patient et augmentent le rythme cardiaque à l’effort et le réduisent au repos.