Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Utiliser le cerveau pour faire bouger un muscle

Utiliser le cerveau pour faire bouger un muscle
Utiliser le cerveau pour faire bouger un muscle

Lorsque les récepteurs sensoriels cutanés perçoivent une douleur ou un changement de température, ils transmettent un signal qui atteint le cerveau. L’influx nerveux est transmis le long d’un nerf sensitif jusqu’à la moelle épinière. Il traverse une synapse (point de jonction entre deux cellules nerveuses) entre le nerf sensitif et une cellule nerveuse dans la moelle épinière. L’influx nerveux passe de la cellule nerveuse dans la moelle épinière au côté opposé de la moelle épinière. L’influx nerveux est transmis le long de la moelle épinière en passant par le tronc cérébral et atteint le thalamus, qui est un centre de traitement sensoriel au cœur du cerveau. L’influx nerveux traverse une synapse au niveau du thalamus d’où des fibres nerveuses transmettent le signal au cortex sensitif du cerveau (la zone qui reçoit et interprète les informations des récepteurs sensoriels). Le cortex sensitif perçoit l’influx nerveux. Une personne peut ensuite décider d’amorcer un mouvement, ce qui déclenche un signal généré par le cortex moteur (la zone qui planifie, contrôle et exécute les mouvements volontaires). Le nerf transmettant le signal passe du côté opposé, au niveau de la base du cerveau. Le signal est transmis le long de la moelle épinière. Il traverse une synapse entre les fibres nerveuses dans la moelle épinière et un nerf moteur, qui se trouve dans la moelle épinière. L’influx nerveux part de la moelle épinière le long du nerf moteur. Au niveau de la jonction neuromusculaire, le signal est transmis du nerf moteur à la plaque musculaire, qui provoque le mouvement musculaire.