Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Articulation de l’épaule

L’épaule se compose d’os, de ligaments, de tendons et de muscles qui relient le bras au torse. Les trois os qui composent l’articulation de l’épaule sont la clavicule, la scapula (omoplate) et l’humérus (os long du bras). L’épaule comporte deux articulations qui fonctionnent ensemble pour permettre au bras de bouger. L’articulation acromioclaviculaire (AC) est une articulation qui coulisse entre la clavicule et l’acromion. L’acromion est la saillie de l’omoplate qui forme la pointe de l’épaule. L’articulation AC nous permet de lever le bras au-dessus de la tête. L’articulation gléno-humérale, ou articulation de l’épaule, est une articulation de type sphéroïde. La « sphère » est la partie supérieure arrondie de l’humérus, qui s’insère dans la cavité de l’omoplate : la glène. Cette articulation permet au bras d’effectuer une rotation circulaire, et un mouvement de va-et-vient qui l’éloigne et le rapproche du corps. Le labrum est un morceau de cartilage qui forme un bourrelet sur la tête de l’humérus et la glène. Ce cartilage permet également de stabiliser l’articulation. La coiffe des rotateurs est un groupe de quatre muscles qui tirent l’humérus dans l’omoplate. Les muscles de la coiffe des rotateurs stabilisent l’articulation gléno-humérale et facilitent la rotation du bras. L’épaule comporte également deux structures en forme de sac appelées bourses séreuses. Les bourses séreuses sécrètent un liquide lubrifiant, qui permet de réduire la friction entre les parties mobiles de l’articulation. L’ensemble de ces structures crée l’une des articulations les plus souples du corps.