Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Remplacement de valve aortique

Le cœur est un muscle battant qui pompe le sang dans tout l’organisme. Dans le cœur, quatre valves dirigent le flux sanguin. Deux valves contrôlent le flux de sang des chambres supérieures, ou oreillettes, aux chambres inférieures, ou ventricules. Deux autres valves contrôlent le flux de sang des ventricules vers les poumons et dans le reste du corps. Pendant un battement de cœur normal, le ventricule gauche pompe le sang riche en oxygène à travers la valve aortique pour le distribuer dans tout l’organisme. Une valve aortique saine comprend 3 cuspides qui s’ouvrent largement pour permettre le passage du flux sanguin pendant une contraction ventriculaire ; les cuspides se ferment ensuite étroitement pour empêcher un reflux pendant le relâchement ventriculaire. La sténose aortique est une affection dans laquelle la valve aortique se rétrécit, se rigidifie ou s’épaissit. Celle-ci bloque sévèrement le flux de sang venant du ventricule. La régurgitation aortique est une affection qui survient lorsque la valve aortique s’affaiblit et ne se ferme pas complètement, entraînant un reflux de sang dans le ventricule gauche. Dans ces deux affections, le cœur doit travailler davantage pour envoyer la même quantité de sang riche en oxygène dans le reste de l’organisme. Cet état peut conduire à une insuffisance cardiaque. Lorsque les valves ne fonctionnent pas correctement, elles doivent être réparées ou remplacées. Si la valve doit être remplacée, on peut opter pour une valve artificielle (mécanique) ou une valve en tissu biologique. Les valves mécaniques sont très résistantes et ont une durée de vie supérieure à celle des valves biologiques. Cependant, les patients ayant des valves mécaniques devront recevoir pendant le restant de leurs jours un traitement fluidifiant le sang pour éviter la formation de caillots. Une chirurgie mini-invasive est une option chez certains patients. Le médecin peut choisir d’accéder au cœur par les côtes ou par une incision plus petite dans le haut du thorax. Cette intervention réduit les dommages tissulaires et la durée de convalescence. Pendant une intervention classique de remplacement de valve artificielle, une incision est pratiquée dans le thorax pour accéder au cœur. Le cœur est arrêté et un dispositif de circulation extracorporelle prend le relais du cœur et des poumons. Ensuite, une incision est pratiquée dans l’aorte inférieure pour situer la valve aortique. La valve aortique endommagée est retirée et remplacée par une valve artificielle. Lorsque le cœur bat à nouveau, la valve est testée pour s’assurer qu’elle fonctionne correctement. Cette procédure est associée à plusieurs complications potentielles qui doivent faire l’objet d’une discussion avec le médecin avant l’intervention. Les valves aortiques ou mitrales sont souvent remplacées par intervention chirurgicale, mais votre médecin peut remplacer toute valve cardiaque. Il est recommandé de consulter votre médecin pour déterminer le mode de traitement le plus approprié à votre cas.