Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Greffe de cellules souches autologue

Les cellules souches sont des cellules uniques que l’on trouve dans la moelle osseuse ou le sang périphérique et qui peuvent se développer en globules rouges, globules blancs et plaquettes. L’objectif des traitements du cancer, tels que la radiothérapie et la chimiothérapie, est de détruire les cellules cancéreuses. Malheureusement, la moelle osseuse et d’autres cellules saines sont endommagées dans ce processus. Dans une greffe de cellules souches autologue, des cellules de moelle osseuse sont prélevées du corps du patient avant un traitement anticancéreux, afin de protéger ces cellules. Les cellules souches peuvent être recueillies de deux manières. La première méthode comprend le recueil de cellules souches à partir du sang périphérique. Pour cette procédure, un médicament est administré quelques jours avant le prélèvement pour inciter les cellules souches à quitter la moelle osseuse et à entrer dans le sang. Du sang est ensuite prélevé au niveau d’un bras et on le fait circuler dans une machine pour aphérèse, ou « séparateur cellulaire », dans laquelle les cellules souches sont retirées. Les composants sanguins restants sont réacheminés par le cathéter dans l’autre bras. Si cette méthode ne permet pas d’obtenir suffisamment de cellules souches, on peut les prélever directement de la moelle osseuse. Pour récolter des cellules souches de la moelle osseuse, le médecin utilisera une seringue pour retirer la moelle osseuse de l’os de la hanche. Une fois retirée, la moelle osseuse est traitée pour retirer les cellules souches. Une fois qu’elles ont été retirées du sang, les cellules souches sont congelées. Après le traitement anticancéreux, les cellules souches sont décongelées puis prélevées dans une seringue pour pouvoir être réinjectées ou « greffées » dans l’organisme par une voie centrale. Dans les deux premières semaines suivant l’intervention, le système immunitaire est affaibli et des transfusions de plaquettes et de globules rouges sont nécessaires. Pendant cette période, les cellules souches commencent à produire de nouvelles cellules sanguines et à restaurer la moelle osseuse. Une surveillance étroite est nécessaire pour s’assurer que la moelle osseuse et le système immunitaire fonctionnent efficacement.