Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Patch contraceptif

L’appareil reproducteur de la femme comprend l’utérus, les trompes de Fallope et les ovaires. Les ovaires sont des glandes en forme d’amande situées des deux côtés de l’utérus. Ils produisent les hormones sexuelles œstrogène et progestérone qui régulent le cycle menstruel de la femme. En plus de produire des hormones, les ovaires contiennent des centaines de milliers d’ovules. Chaque mois, les hormones stimulent les ovaires à développer des ovules matures. Généralement, seul l’un de ces ovules parvient à maturité et peut être ovulé puis fécondé. La fécondation ne peut avoir lieu que pendant l’ovulation — la période du cycle menstruel de la femme durant laquelle l’ovule mature est libéré de l’ovaire et se déplace dans la trompe de Fallope. Pour qu’une conception ait lieu, un spermatozoïde doit féconder l’ovule mature alors qu’il se trouve dans la trompe de Fallope. Un signe indiquant que la fécondation a eu lieu est observé lorsque l’ovule commence à se cliver ou se diviser en multiples cellules formant un blastocyste. Le blastocyste se déplace de la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus. L’implantation du blastocyste doit s’effectuer dans la muqueuse utérine pour le développement d’un embryon. Le patch contraceptif est une méthode utilisée pour empêcher la grossesse. Le petit patch carré peut être constitué de plusieurs couches. Les hormones œstrogène et progestine (la forme synthétique de la progestérone) sont généralement présentes dans la couche adhésive inférieure. Cette couche est placée directement sur la peau, généralement sur les fesses, l’estomac ou le bras. C’est un type de contraceptif hormonal, ce qui signifie qu’il distribue des hormones synthétiques dans la circulation sanguine de façon à interférer avec le cycle menstruel normal de la femme. Ces hormones empêchent une grossesse en : • Empêchant la libération des ovules par les ovaires • Épaississant le mucus cervical, empêchant ainsi les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule, et • Amincissant la muqueuse utérine, l’endomètre, ce qui empêche l’implantation de l’ovule Un patch unique peut être porté pendant une semaine avant de devoir être remplacé. Il doit être remplacé le même jour de chaque semaine pendant trois semaines d’affilée. Le patch n’est pas porté pendant la quatrième semaine, moment auquel la femme a ses règles. Le patch contraceptif est un médicament sur ordonnance, et les risques associés à son utilisation sont similaires à ceux des pilules contraceptives orales.